Publicité

Darmanin annonce une protection policière pour Ruth Elkrief, menacée après les propos de Mélenchon

"Monsieur Mélenchon est dans l’irresponsabilité." Invité ce lundi 4 décembre sur BFMTV-RMC, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a indiqué avoir pris la décision de "remettre une protection policière" à Ruth Elkrief, après un "déchaînement de haine" à son égard son internet.

Ces menaces interviennent après que l'éditorialiste de LCI a été directement prise à partie par le leader de la France insoumise dans un message posté dimanche sur X (ex-Twitter). "Ruth Elkrief. Manipulatrice. Si on n’injurie pas les musulmans, cette fanatique s'indigne. Quelle honte! Bravo Manuel Bompard pour la réplique. Elkrief réduit toute la vie politique à son mépris des musulmans", a-t-il écrit.

Manuel Bompard, coordinateur de LFI, était invité un peu plus tôt dans une émission de LCI, au cours de laquelle de houleux débats, en particulier concernant la situation au Moyen-Prient, ont eu lieu.

"Il met une cible dans le dos de Ruth Elkrief qui avait déjà eu beaucoup de menaces en tant que journaliste", reprend Gérald Darmanin, qui dénonce "le comportement irresponsable de la France insoumise."

"Sorti du giron républicain"

"Ce n’est pas le plus grand protecteur des juifs que je connaisse", tacle-t-il encore, questionné sur un potentiel caractère antisémite du message de Jean-Luc Mélenchon.

Le ministre de l'Intérieur n'est pas le seul à avoir critiqué Jean-Luc Mélenchon ce lundi matin. Invité de RTL, le porte-parole du gouvernement, Olivier Véran, a dénoncé une injure "extrêmement grave" et un responsable politique "sorti du giron républicain".

"Il faut se poser la question de sa place dans le débat public", a-t-il estimé. "C'est cet oncle très gênant qu'on n'a plus envie d'inviter aux repas de famille parce qu'il raconte strictement n'importe quoi."

TF1 dénonce des "invectives odieuses"

Dimanche, le groupe TF1 a soutenu "fermement" sa journaliste, victime d'"invectives odieuses et insinuations déplacées". "Le groupe TF1 a tort de soutenir le journalisme d'accusations et d'invectives obsessionnelles contre un absent du plateau qui ne peut répondre", a répondu Jean-Luc Mélenchon, pour qui "ce genre de méthodes discrédite ses auteurs".

Avant cette joute en ligne, les propos de l'ancien candidat à la présidentielle avaient beaucoup indigné sur X, notamment dans le milieu journalistique. BFMTV a également adressé son "soutien total et amical à notre chère consœur".

Mathilde Panot dénonce "l'absurdie" de la mesure

Des responsables politiques ont également fait part de leur indignation. Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, a ainsi tancé "le nouvel antisémitisme" que représente Jean-Luc Mélenchon, "probablement par pur cynisme électoral car il a été auparavant un authentique républicain."

Du côté de La France insoumise, on persiste et signe. "Des dizaines d'entre nous sont sous menaces de morts de l'extrême-droite", a tancé Mathilde Panot, en référence aux menaces reçus par des députés insoumis.

"Nous organisons nous-même notre propre sécurité. Sans aucun concours de l'État. Et Darmanin octroie une protection à une journaliste pour un tweet. Absurdie" a écrit sur X la présidente des députés insoumis.

Article original publié sur BFMTV.com