Darmanin annonce une enveloppe de quatre millions d'euros pour sécuriser les lieux de culte

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin à la sortie de l'Elysée, le 15 décembre 2021 à Paris - Ludovic MARIN © 2019 AFP
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin à la sortie de l'Elysée, le 15 décembre 2021 à Paris - Ludovic MARIN © 2019 AFP

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé jeudi une enveloppe de quatre millions d'euros pour la sécurisation des lieux de culte en France, notamment pour financer des moyens de vidéo-protection.

"En tant que ministre des cultes, mon travail c'est de les protéger. Alors on augmente les moyens qui permettent d'équiper notamment en vidéo-protection les lieux de culte", a indiqué Gérald Darmanin, devant l'église Saint-Germain-l'Auxerrois à Romainville (Seine-Saint-Denis), cible "d'effractions", de "vols" et d'un "certain nombre de désagréments" dans la nuit de dimanche à lundi.

Une enveloppe dont peut bénéficier l'Église catholique

Une église à Bondy a également été visée. Deux enquêtes ont été ouvertes pour retrouver les auteurs, avait précisé le ministre mercredi.

"Aujourd'hui, c'est une enveloppe de quatre millions d'euros qui est donnée et notamment à l'Eglise catholique si elle le souhaite et indépendamment de la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat", a-t-il ajouté.

Cette enveloppe est financée par le Secrétariat général du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation.

Les actes antimusulmans en nette hausse

Depuis janvier 2021, 1.400 actes antireligieux (injures, vandalisme, profanations) ont été recensés en France, en baisse de 17% par rapport à l'année précédente. 1380 faits ont été enregistrés entre janvier et octobre, selon le ministère de l'Intérieur: 686 actes antichrétiens ont eu lieu en 2021, contre 921 en 2019, soit une baisse de 25%.

Concernant les actes antisémites, le ministère de l'Intérieur a enregistré une baisse de 15%, 523 en 2021 contre 617 en 2019. Les actes antimusulmans sont en hausse de 32% (171 contre 129 en 2019).

Une mission parlementaire est menée jusqu'en mars par Ludovic Mendes (LREM) et Isabelle Florennes (Modem) "pour faire des propositions complémentaires sur la question des actes antireligieux : analyse des causes et des manifestations du phénomène, mesures de protection", a précisé le ministre sur Twitter.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles