Darmanin accuse un député LFI de «défendre» l'imam Iquioussen et réclame des «excuses»

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
REUTERS/Sarah Meyssonnier
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Gérald Darmanin a accusé jeudi un député de La France insoumise de "défendre" un prédicateur du Nord dont le ministre de l'Intérieur avait annoncé l'expulsion à venir, et a réclamé des "excuses" de la part du parti.

Gérald Darmanin a accusé jeudi un député de La France insoumise de "défendre" un prédicateur du Nord dont le ministre de l'Intérieur avait annoncé l'expulsion à venir, et a réclamé des "excuses" de la part du parti. "Le député LFI de Roubaix-Wattrelos (David Guiraud, NLDR) qui défend cet imam, défend quelqu'un qui a des propos ouvertement antisémites, ouvertement xénophobes, ouvertement homophobes, ouvertement anti-femmes. Il se déshonore. Et il déshonore une partie de la représentation nationale", a affirmé sur CNEWS le ministre de l'Intérieur.

L'imam Iquioussen "n'a rien à faire sur le sol national et qu'on puisse le défendre au sens de la liberté d'expression me signifie l'état de décomposition intellectuelle qu'a l'extrême gauche, LFI, sur ce point", a ajouté M. Darmanin, affirmant attendre des "excuses" de la part du parti. Gérald Darmanin avait annoncé la semaine dernière l'expulsion à venir d'Hassan Iquioussen, prédicateur du Nord réputé proche des Frères musulmans, pour des appels à la haine et à la violence contre la communauté juive notamment.

Dans un communiqué publié dimanche, David Guiraud avait critiqué cette expulsion résultant selon lui "du fait du prince", comme un "dévoiement de l'Etat de droit". Il avait dit combattre "l'aventure politique de Gérald Darmanin, qui consiste à vouloir, au final, imposer la double peine en France", tout en affirmant: "je ne suis pas solidaire de propos homophobes ou antisémites et je ne le serai jamais". "Pourquoi la France n'a pas utilisé les outils du droit à sa disposition pour faire condamner des propos condamnables datant d'il y a plusieurs années ? Pourquoi sous-traiter la justice à d'autres Etats?", interrogeait le député. La commission départementale(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles