Darmanin accusé de viol : la juge d'instruction oriente le dossier vers un non-lieu

·2 min de lecture

La juge d'instruction chargée de l'enquête qui vise Gérald Darmanin pour "viol" a prononcé début septembre la fin des investigations sans le mettre en examen, orientant l'enquête vers un non-lieu.

Gérald Darmanin débarrassé d'une énorme épine politique dans le pied ? La juge d'instruction chargée de l'enquête qui le vise pour "viol" a prononcé début septembre la fin des investigations sans le mettre en examen, orientant l'enquête vers un non-lieu.

Dans ce dossier hautement sensible politiquement, qui a déjà fait l'objet de longs démêlés procéduraux, il appartient désormais au parquet de Paris, qui n'a pas souhaité confirmer l'information, de prendre ses réquisitions avant la décision finale de la juge d'instruction.

La plaignante, Mme Sophie Patterson-Spatz, peut formuler des demandes d'actes d'enquête. Nombre de ses souhaits en la matière ont été récemment rejetés par la juge qui mène l'instruction, un rejet confirmé par la cour d'appel de Paris début septembre.

"Cette annonce de clôture de l'instruction m'attriste. J'envisage avec mon nouveau conseil de nouveaux actes qui permettraient de relancer cette instruction. Jusque-là, tout ce que nous avons demandé a été refusé", a déclaré à l'AFP la plaignante lundi soir, confirmant l'information de Mediapart. "Après les trois décisions de justice consécutives qui ont reconnu à l’absence d’infraction, (M. Darmanin) attend la décision définitive de la juge d’instruction", ont réagi de leur côté ses avocats Mes Pierre-Olivier Sur et Mathias Chichportich

Depuis une première plainte de 2017, Mme Patterson-Spatz accuse Gérald Darmanin de viol, harcèlement sexuel et abus de confiance.

En 2009, la plaignante s'était adressée à l'élu, alors chargé de mission au service des affaires juridiques de l'UMP (ancêtre de LR), pour obtenir un appui alors qu'elle voulait faire réviser une condamnation de 2004 pour chantage et appels malveillants à l'égard d'un ex-compagnon. Selon elle,(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles