"Danse avec les stars": La prestation de Bilal Hassani a épaté tout le monde

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

DANSE AVEC LES STARS - Il était attendu et il n’a pas déçu. Pour la première de la 11e saison de Danse avec les stars sur TF1 ce vendredi 17 septembre, Bilal Hassani a livré une chorégraphie de danse contemporaine épatante avec son partenaire Jordan Mouillerac, au son de Courage To Change de Sia (à voir ci-dessous en vidéo).

C’est la première fois de l’histoire de l’émission, créée en 2011, que deux hommes dansaient ensemble.

Le duo a brillamment obtenu les quatre buzz d’immunité de la part du jury, composé de Chris Marques, Jean-Paul Gaultier, Denitsa Ikonomova et François Alu.

“Tu as fait un truc incroyable pour un premier prime, j’ai senti la bête qui était en toi”, a notamment réagi ce dernier après le passage de celui qui a représenté la France au concours de l’Eurovision en 2019.

Sur les réseaux sociaux, les téléspectateurs n’ont pas manqué de saluer cette prestation aboutie, qui en a bluffé plus d’un.

Le même soir, Bilal Hassani était aussi invité sur le plateau de Quotidien sur TMC. Il a notamment été questionné par Yann Barthès sur la polémique née de son apparence et le port de perruques, lancée par Matthieu Delormeau dans Touche pas à mon poste il y a une dizaine de jours (“Je suis choqué que dans Danse avec les Stars, celui qui danse avec un garçon cette année soit un gay qui soit extrêmement caricatural”).

“Je trouve ça dommage quand même qu’on soit encore là et que ce genre de débat existe encore”, a répondu Bilal Hassani dans Quotidien. “Je suis un homme, je me présente de la manière que je veux. Si j’ai envie de mettre une perruque chaque semaine, je mettrai une perruque chaque semaine (...), peut-être que mon partenaire portera la perruque à un moment donné. Il est temps qu’on s’amuse un petit peu plus avec les normes de genre et qu’on les tue petit à petit”.

À voir également sur Le HuffPost: Mort de Marthe Mercadier: des planches du théâtre à “DALS”, une carrière prolifique

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles