Publicité

Danse avec les stars 2024 : vexée par une remarque de Camille Combal sur ses pieds, Inès Reg se venge en direct

Les téléspectateurs attendaient impatiemment le nouveau prime de Danse avec les stars hier soir. Inès Reg et Natasha St-Pier se retrouvaient pour la première fois en plateau après leur violent clash. L'affaire a commencé en début de semaine. L'humoriste accuse la chanteuse de l'avoir insultée pendant les répétitions aux Studios Keral, à Malakoff (Hauts-de-Seine).

De son côté, la Québécoise a fait savoir qu'elle avait déposé plainte pour menaces de mort, au même titre que le chorégraphe Anthony Colette. Malgré la polémique, les deux candidates n'ont pas été évincées de l'émission ce vendredi. "Elles font partie des vraies stars et des meilleures de la saison. Et cela mettrait à mal deux semaines de diffusion, car ces départs ne pourraient pas être remplacés…", rapporte une source anonyme.

La gêne d'Inès Reg face à Camille Combal

Si Natasha St-Pier n'a pas convaincu le jury pendant la soirée, il n'en a pas été de même pour Inès Reg. La jeune femme a fait sensation au bras de Christophe Licata. Le tandem s'est présenté pieds nus en plateau pour danser une rumba contemporain de tous les diables en direct. Le petit détail a fait sourire Camille Combal.

"Elle a fait la pédicure. Regardez-ça, elle a fait la French. C'est la formule avec le vernis semi-permanent, celui-là. Je le connais", s'est amusé l'animateur pendant que la candidate, gênée, cherchait à se cacher des caméras. "Je te déteste !", a-t-elle d'abord lâché avant de renchérir, (...)

Lire la suite sur Closer

Disparition de Laurent et Véronique à Madère : "Tout allait bien…", cette hypothèse à laquelle leur fille ne veut pas croire
Quatre éclipses lunaires en 2024 : ce qui attend les Poisson
William et Kate : ce geste fort de dernière minute envers Harry et Meghan avant leur départ de la famille royale
Elle appelle sa fille comme son personnage de série préféré
TÉMOIGNAGE. "Mon mari a commencé à fréquenter des escorts de luxe et a rejeté la faute sur moi"