Publicité

Danse avec les stars 2024 : découvrez l’origine de la robe exceptionnelle portée par Fauve Hautot

Où était donc passé Danse avec les stars ? La question a longtemps taraudé les internautes. La diffusion d'une bande-annonce sur le thème de Barbie les a finalement rassurés. Cette année ont répondu présent une star de la série Desperate Housewives, James Denton, mais aussi Caroline Margeridon, Nico Capone, Adeline Toniutti, Keiona, Black M, Cristina Cordula, Coeur de pirate, Diane Leyre, Inès Reg, Natasha St Pier mais aussi Roman Doduik.

Ce vendredi 23 février 2024, les danseurs en herbe étaient bien au rendez-vous pour chauffer le parquet de l'émission. Un look a particulièrement retenu l'attention des spectateurs.

Ce look très surprenant de Fauve Hautot

Pour son arrivée en plateau, Fauve Hautot avait revêtu une robe exceptionnelle. Cette pièce de collection nommée "Goddess and Warrior" ("Déesse et Guerrière" en français) est une création de la styliste Jelena Malešević et s'inscrit dans la collection dite "Morfium". "Le style architectural, le cuir et les courbes créent une performance dramatique définie par des épaules larges et une taille minuscule", indique le site officiel de la collection qui donne à voir "une image puissante et indépendante de la femme".

Le look de l'ex-compagne de Kevin n'a pas particulièrement fait l'unanimité. Sur le réseaux X (anciennement connu sous le nom de Twitter), les internautes se sont lâchés : "Le come-back des tenues cheloues", "La robe de Fauve on dirait la poissonne bg de Gang de requins", "Qui a choisi (...)

Lire la suite sur Closer

Landes : trois enfants traumatisés à cause d’une balade à vélo qui tourne au cauchemar
TÉMOIGNAGE. “Ma belle-mère a déboulé en salle d’accouchement en voulant changer le prénom de mon bébé”
Le prince Harry prêt à assumer un rôle temporaire ? Son père, le roi Charles III, ne compte absolument pas sur lui
Une ancienne star du sport plaide coupable de crimes innommables
"Une vache, un boudin" : Lara Fabian traumatisée par une interview de Thierry Ardisson