Publicité

Daniel Riolo après PSG-Nice: "Donnarumma est marqué par le tampon des losers"

Premier couac pour le PSG. Après un début de saison plutôt encourageant, les Parisiens se sont inclinés pour la première fois cette saison, ce vendredi soir, contre Nice au Parc des Princes (2-3). Une défaite qui relance certains débats sur le onze parisien et notamment sur Gianluigi Donnarumma. Dans l'After Foot sur RMC, Daniel Riolo a estimé que le statut de titulaire du gardien italien devait être remise en cause.

"Donnarumma, ça ne fait pas longtemps qu'il est au PSG. Mais il a été marqué par ce tampon qui a fait beaucoup de mal au PSG ces dernières années, le tampon des losers. Donnarumma, le soir du match à Madrid, il a pris le tampon au milieu du front et il n'a pas réussi à se l'enlever. Il a ça sur lui", a déclaré Daniel Riolo, en référence au huitième de finale retour de Ligue des champions perdu 3-1 par le PSG contre le Real Madrid en 2022.

"Il faut prendre la décision de le changer"

Pour Daniel Riolo, l'hypothèse de voir Gianluigi Donnarumma être remplacé cette saison doit être envisagée: "Il faut prendre la décision de le changer. Il y a le jeune espagnol (Arnau Tenas) et Keylor Navas, que Luis Enrique a voulu garder".

"Même avec l'Italie, il y a beaucoup de débats, assure le polémiste. Le but qu'il prend contre la Macédoine du Nord... Il n'est pas transcendant, ce n'est pas le Donnarumma de l'Euro 2021. Son jeu au pied n'était pas meilleur, mais il avait plus de confiance. Avec la confiance, tu réussis peut-être mieux la passe. Son charisme mettait tout le monde en confiance. Là, tu as l'impression qu'il n'est pas grand. Le tampon de la lose, il l'a".

Soler également dans le viseur: "C'est absolument abominable"

Toujours après PSG-Nice, Daniel Riolo a aussi distribué un mauvais point à Carlos Soler: "Le milieu de terrain... Tu démarres le match à 10. Carlos Soler, c'est terrible. Je suis persuadé que ce mec ne peut pas être aussi mauvais. Mais je pense qu'il est en vrac. Depuis qu'il est arrivé, il n'est pas dans un bon environnement. Il ne peut pas être si mauvais que ça, ce n'est pas possible! C'est absolument abominable ce qu'il a proposé ce soir. En plus, il a modifié toute l'organisation parce que c'est Zaïre-Emery qui a été obligé de jouer devant la défense".

Article original publié sur RMC Sport