Publicité

Le Danemark supprime un jour férié pour financer le budget de la défense

Le parlement danois, le Folketing, à Copenhague, le 28 février 2023. - Liselotte Sabroe / Ritzau Scanpix / AFP
Le parlement danois, le Folketing, à Copenhague, le 28 février 2023. - Liselotte Sabroe / Ritzau Scanpix / AFP

Le Parlement danois a adopté ce mardi un projet controversé de suppression d'un jour férié afin de financer le budget de la défense, en pleine guerre en Ukraine. 95 députés du Folketing ont voté en faveur du projet et 68 contre, après plusieurs semaines d'une inhabituelle fronde sociale contre l'idée du gouvernement.

La coalition gauche-droite menée par la Première ministre sociale-démocrate Mette Frederiksen, au pouvoir depuis décembre, avait annoncé son intention de supprimer la fête religieuse connue sous le nom de Grande Journée de prière, observée depuis le XVIIe siècle.

"Pas un problème" de travailler un jour de plus

Dans ce pays habituellement très consensuel, près de 50.000 personnes avaient manifesté début février contre le projet, sans pour autant amener l'exécutif à réviser sa copie.

Le gouvernement entend utiliser l'argent ainsi généré pour augmenter le budget de la défense jusqu'à l'objectif de l'Otan de 2% du PIB d'ici 2030, au lieu de 2033 comme prévu précédemment. Selon lui, l'accélération du calendrier est nécessaire en raison de l'invasion de l'Ukraine par la Russie il y a un an.

"Je ne pense pas que ce soit un problème de devoir travailler un jour de plus", avait expliqué Mette Frederiksen.

"Nous devons faire face à d'énormes dépenses pour la défense et la sécurité, pour la santé, la psychiatrie et la transformation verte", a-t-elle justifié lors de son discours de politique générale. "Et il n'y a aucune marge de manoeuvre financière".

Article original publié sur BFMTV.com