Publicité

Le Danemark adopte une loi pour interdire les autodafés du Coran

Le parlement danois a adopté ce jeudi 7 décembre une loi criminalisant les "traitements inappropriés" de textes ayant une signification religieuse importante, interdisant de facto les autodafés du Coran, après des profanations du livre saint de l'islam qui ont entraîné des tensions dans plusieurs pays musulmans pendant l'été.

Concrètement, il sera désormais interdit de brûler, souiller ou de donner des coups de pied publiquement sur des textes religieux ou dans le but de diffuser largement les images des profanations. Il sera également interdit de les déchirer, les couper ou les poignarder. Tout contrevenant s'expose à une peine de deux ans d'emprisonnement.

À l'issue d'un débat de près de quatre heures, le texte a été adopté en troisième lecture par 94 des 179 membres du Parlement.

Ambassade suédoise incendiée

Pour le gouvernement danois, dont aucun représentant ne s'est exprimé lors du débat parlementaire, il s'agit avant tout de protéger les intérêts et la sécurité nationale du pays scandinave.

Le Danemark et son voisin suédois ont récemment cristallisé la colère au sein de pays musulmans. En Irak par exemple, des centaines de manifestants partisans de l'influent leader religieux Moqtada Sadr ont tenté fin juillet de marcher en direction de l'ambassade danoise à Bagdad.

Après deux autodafés du Coran à Stockholm, l'ambassade suédoise en Irak a également été visée par un incendie cet été.

Stockholm a condamné les autodafés tout en soulignant la prévalence de la liberté d'expression sur son sol.

Article original publié sur BFMTV.com