Publicité

« Sur la dalle » de Fred Vargas adapté sur France TV par Emmanuel Carrère et Josée Dayan

 Yvan Attal au festival de La Baule. Deux grands noms pour adapter le dernier polar de Fred Vargas sur France TV. Photo d’illustration.
LOIC VENANCE / AFP Yvan Attal au festival de La Baule. Deux grands noms pour adapter le dernier polar de Fred Vargas sur France TV. Photo d’illustration.

TELEVISION - On ne change pas une équipe qui gagne. Le polar de Fred Vargas Sur la dalle, paru en mai 2023 chez Flammarion, sera adapté pour le petit écran par Emmanuel Carrère avec Josée Dayan à la réalisation, a annoncé France Télévisions ce lundi 12 février. Le scénariste et la réalisatrice avaient déjà travaillé ensemble pour les adaptations de quatre enquêtes du commissaire Adamsberg : Sous les vents de Neptune, L’homme aux cercles bleus, L’homme à l’envers et Un lieu incertain.

Acheter un livre sur Internet va vous coûter plus cher à partir de ce samedi, voici pourquoi

Sur la dalle a marqué le grand retour de Fred Vargas au polar après une pause de six ans. Le lecteur suit les aventures du commissaire Jean-Baptiste Adamsberg en Bretagne, entre Rennes et Saint-Malo, où a été assassiné un garde-chasse. Et « l’affaire de Louviec » (du nom d’un village fictif d’Ille-et-Vilaine) va prendre des proportions inattendues.

Romancier, documentariste, journaliste et cinéaste, Emmanuel Carrère a été chargé de l’adaptation et des dialogues. Côté casting, Sur la dalle réunira des acteurs français connus du grand public, dont Yvan Attal (Un monde sans pitié) dans le rôle du commissaire Adamsberg, Louis-Do de Lencquesaing, Sylvie Testud, Virginie Ledoyen, Corinne Masiero, Olivier De Benoist ou encore Micha Lescot.

Le tournage de cette fiction de deux fois 90 minutes a démarré aujourd’hui en Bretagne et se terminera fin mars. La date de diffusion reste toutefois encore inconnue.

À lire également sur le HuffPost :

Science-fiction : les meilleures adaptations en films de romans cultes

Le siège de France Télévisions au nom d’Elkabbach ? Cette décision ne fait pas du tout l’unanimité