Publicité

"Pas du tout d'actualité": Denormandie exclut de prendre la tête de liste de la majorité aux européennes

Julien Denormandie a exclu ce mardi 13 février de prendre la tête de la liste de la majorité d'Emmanuel Macron pour les élections européennes, alors que le camp présidentiel n'a toujours pas désigné son chef de file. "Non, ça n'est pas du tout d'actualité. Ça n'est pas aujourd'hui une question sur la table", a affirmé l'ancien ministre de l'Agriculture sur Sud Radio.

"Très heureux" de ses "nouveaux engagements"

"J'ai aujourd'hui d'autres engagements, au profit du climat dans un projet entrepreneurial (...) Je suis très heureux dans ces nouveaux engagements. Je pense qu'on peut servir l'intérêt général d'autre façon qu'uniquement la politique", a expliqué ce soutien de la première heure d'Emmanuel Macron, dont le nom a circulé cet hiver pour Matignon.

Premier ministre, "cela fait partie des fonctions qui ne peuvent se refuser, je le crois très sincèrement", a-t-il dit.

Plusieurs noms circulent pour les européennes

L'ancien ministre de la Ville et du Logement puis de l'Agriculture, qui compte de nombreux partisans dans la majorité présidentielle, publie un essai avec l'académicien Erik Orsenna, "Nourrir sans dévaster. Petit précis de mondialisation" (Flammarion).

Après la nomination de Gabriel Attal à Matignon début janvier et une séquence remaniement qui a duré un mois, le camp Macron doit encore désigner sa tête de liste pour les élections européennes de juin, et la majorité est suspendue à la décision du président.

Plusieurs noms circulent, dont celui de l'eurodéputée Valérie Hayer, qui a succédé à Stéphane Séjourné à la présidence du groupe Renew (Renaissance) au Parlement européen.

Le RN devance confortablement la majorité dans les sondages

A quatre mois du scrutin, le Rassemblement national est toujours en tête des intentions de vote avec 10 points d'avance sur la majorité présidentielle, et ce quelle que soit la tête de liste testée, selon un sondage Ifop publié lundi.

La liste menée par Jordan Bardella recueille entre 28 et 29% des intentions de vote, en légère baisse. Côté majorité, après Olivier Véran le mois dernier (19%), l'Ifop a testé trois nouvelles personnalités pour les européennes: Julien Denormandie (19%), l'ex-ministre Clément Beaune (19%) et Valérie Hayer (18%).

Dans une autre étude d'Elabe pour La Tribune Dimanche et BFMTV, la liste de la majorité est créditée de 16,5% d'intentions de vote (-1,5%) contre 27,5% (-1%) au RN.

En 2019, le camp Macron avait désigné sa tête de liste, Nathalie Loiseau, en mars. Le RN était arrivé en tête avec 23,3% des voix avec une courte avance sur le parti présidentiel (22,4%).

Article original publié sur BFMTV.com