Publicité

D1 Arkema: "Je déteste cette de ville de merde!", l’énorme craquage d’un technicien TV pendant Guingamp-Fleury

En temps normal, on ne vous aurait sans doute pas parlé du match de la 15e journée de D1 Arkéma entre l’En Avant Guingamp, 10e du classement, et le FC Fleury 91, 6e qui s'est soldé par la victoire des Bretonnes 3-1. Sauf que la diffusion de cette affiche sur FFFTV en direct de l’Akademi ne s’est pas déroulée tout à fait comme prévu. "On a la pluie qui vient vraiment nous chatouiller. Je suis vraiment confus, annonce le commentateur à l’approche de la 80eme minute. La pluie vient non seulement sur nous, mais aussi sur nos notes, notre matériel, alors c’est un peu compliqué, on est en train de se faire noyer en direct", poursuit-il en souriant.

"Il reste combien de temps? 10 minutes? Putain..."

Mais alors que le vent s’intensifie, la voix du technicien retentit à l’antenne. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’est pas content d’être là. Alors qu’un bug coupe la liaison du commentateur, le technicien qui ne sait pas que ses propos sont diffusés en direct, se lâche complètement sur Guingamp: "Putain c’est vraiment un direct de merde! Qu’est-ce que je déteste cette putain de ville de merde!" Et de poursuivre : "Putain ma caméra elle va être flinguée. Il reste combien de temps? 10 minutes? Putain..."

"

Furieux en voyant son matériel abîmé par la pluie, le technicien ne décolère pas pendant presque dix minutes: "Tu ne dis rien mais je dirai que la table de mixage est foutue! Fais chier le matériel, putain! J’ai même plus la bulle, j’ai même plus le niveau! Je n’arrive pas à enlever ma veste! Guingamp, c’est vraiment une ville de merde. Si on a un message de la FFF, tu dis que le matos est mort. Faut pas qu’on perde le matériel. Fais chier c’est du n’importe quoi! Tu dis que la caméra est noyée aussi!" Et de lâcher comme une phrase qui pourrait s’avérer prémonitoire: "Pour nous c’est le dernier match. Ça c’est clair."

Les excuses du commentateur

En reprenant l’antenne juste avant la fin du match, le commentateur reviendra sur cet incident: "Pour tout vous dire, on a pris à la fois le vent et la pluie battante. Cela a eu raison d’une table de mixage. Des conditions de direct très compliquées cet après-midi, on est désolé de ne pas avoir pu assurer les commentaires ces dernières secondes. On était en train de sauver le matériel." Et de préciser qu’il commentait pour la première fois dans une zone opposée à la tribune habituelle. "Une expérience très compliquée", résume-t-il en conclusion.

Article original publié sur RMC Sport