Publicité

D’après Phil la marmotte, les jours de l’hiver sont comptés et le printemps approche

Punxsutawney Phil, ici lors du « jour de la marmotte », aux États-Unis, vendredi 2 février.
Jeff Swensen / Getty Images Punxsutawney Phil, ici lors du « jour de la marmotte », aux États-Unis, vendredi 2 février.

ANIMAUX - Phil la marmotte a parlé. Comme tous les 2 février, les Américains de la ville de Punxsutawney, en Pennsylvanie (États-Unis), ont scruté de près le comportement de leur petite mascotte pour prédire le début du printemps. Et d’après celle-ci, cela va arriver plus tôt que prévu.

En effet, le rongeur star n’a pas vu son ombre en sortant de son terrier signe que les jours de l’hiver sont comptés, comme l’a scandé devant la foule un membre du personnel de Gobbler’s Knob, terrier où vit Phil et d’où se déroulait la cérémonie.

Le jour de la marmotte est une tradition très sérieuse. Elle consiste à prêter attention à la réaction de la marmotte lorsqu’elle sort de son terrier ce jour-là et notamment lorsqu’elle aperçoit son ombre. Si elle est effrayée, on estime alors que l’hiver va continuer pendant encore six semaines. En revanche, si elle garde son calme, c’est le signe que le printemps approche.

Même s’il ne s’agit pas d’une prédiction scientifique (au sens astronomique, le printemps commence chaque année entre le 19 et le 21 mars), la tradition est très appréciée de l’autre côté de l’Atlantique. Comme en témoigne la vidéo au-dessus, plusieurs milliers de personnes se rendent chaque année à Punxsutawney pour assister à l’évènement.

Il est, lui, devenu célèbre grâce au long-métrage Un jour sans fin (1993), film dans lequel le journaliste joué par Bill Murray revit encore et encore ce fameux jour de la marmotte, à son plus grand désarroi.

À voir également sur Le HuffPost :

Loutres, marmotte et tortues : une trentaine d’animaux sauvages ont perturbé un vol Bangkok-Tapei

États-Unis : trois vacancières blessées après une attaque de loutre de rivière dans le Montana