Publicité

Philomena (France 3) - Le véritable scandale des adoptions forcées en Irlande, derrière le film de Stephen Frears

Dans l’Irlande très catholique de 1952, Philomena Lee une fille-mère fut recueillie et exploitée par les sœurs dans un couvent où elle pouvait voir son fils une heure par jour. À l’âge de 3 ans, son petit Anthony fut adopté par de riches Américains. Un demi-siècle après ce drame, Philomena demande son aide à un reporter gentiment hautain et cynique pour le retrouver et écrire son histoire…

LE CONTEXTE

Un pays, l’Irlande. Le catholicisme y est religion d’État. Une femme se doit d’être une parfaite femme au foyer, comme l’indique la Constitution. Les fallen women (femmes déchues), celles ayant “fauté”, selon les autorités, sont recluses dans des centres-couvents, où elles travaillent comme blanchisseuses, sans toucher de salaire, pendant que leurs enfants sont élevés par des religieuses…

LES CONSÉQUENCES

Le 18 décembre 1955, Anthony, le fils de Philomena, part pour les États-Unis, adopté par une famille américaine. Sans que la mère puisse s’y opposer. Bien plus tard, Philomena découvrira que 2100 enfants ont été, comme son fils, littéralement vendus en Amérique.

À lire également

REPLAY - Religieuses abusées : Arte enquête sur l’autre scandale de l’Eglise

ET AUJOURD’HUI ?

D’après le doc, 10000 Irlandaises seraient passées par ces centres, entre 1922 et 1996, date de fermeture de la dernière blanchisserie. Philomena Lee, 89 ans, continue de militer pour que son histoire et celles des autres fallen women soient connues. Son fils, Anthony, est mort, en 1995, sans qu’elle ait pu le revoir.

Philomena : lundi 5 février à 21h10 sur France 3

... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi