Désormais classée au patrimoine, la maison d'enfance de Kurt Cobain va pouvoir être visitée

·1 min de lecture

Le leader de Nirvana a habité de 1968 à 1984 dans cette maison. Son propriétaire actuel espère pouvoir y accueillir des visiteurs dès le printemps prochain.

La maison d'enfance de Kurt Cobain est désormais classée au patrimoine. Cette demeure, située dans la ville d'Aberdeen aux États-Unis, a été inscrite sur la liste officielle des sites et propriétés d’importance historique de l'État de Washington, rapporte le site Rolling Stone.

Le leader de Nirvana a habité de 1968 à 1984 dans cette maison (de ses 1 ans à ses 17 ans), construite en 1923.

"De manière générale, nous voulons nous assurer que quelque chose d’important s’est produit dans une maison quelque chose qui a une signification et un impact", a expliqué au site américain la directrice du Département d’archéologie et de préservation historique de l'État de Washinton, à l'origine de cette décision.

"Dans ce cas-ci, c’est Kurt Cobain, qui y a développé ses passions et ses compétences musicales. Tous les membres du conseil ont reconnu l’importance de cet endroit", a-t-elle ajouté.

Un projet en hommage à Kurt Cobain

Le propriétaire actuel des murs a raconté à Rolling Stone qu'il souhaitait restaurer la maison afin qu'elle retrouve son état d'origine, pour y organiser des expositions éphémères - le règlement du quartier l'empêchant de devenir un musée. Les travaux étant "terminés à 90 voire 95 %", il espère pouvoir mettre en place des visites privées dès le printemps prochain.

"L'objectif est de transformer cette maison en projet qui rend hommage à la jeunesse et à la carrière de Kurt, avec des détails dignes d'un musée", a-t-il déclaré au magazine.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles