Publicité

« Désordres » : que vaut la série de Canal+ avec Florence Foresti ?

Florence Foresti est... Florence Foresti.  - Credit:Canal+
Florence Foresti est... Florence Foresti. - Credit:Canal+

Florence Foresti parle d'elle à la troisième personne. Dans la série Désordres, qui commence ce soir sur Canal+, dont elle est à la fois la scénariste, la réalisatrice et même l'héroïne, la comédienne prétend se livrer avec humour mais sans fard. Si vous faites partie des fans de l'artiste depuis le premier décollage de « l'avion de Barbie », vous ne serez très certainement pas déçus. Pour les autres, il y a de fortes chances que ces 8 épisodes ne se résument qu'à une autofiction aussi surprenante et savoureuse qu'un plat de raviolis en boîte.

Florence vient d'emménager dans son nouvel appartement. Les cartons s'accumulent. L'écriture de son spectacle est au point mort. Débute alors pour l'humoriste préférée des Français une semaine sans sa fille, dont elle partage la garde alternée avec son ex. L'occasion de retrouver ses trois copines pour faire la bringue, de le regretter dès le lendemain et de se poser des questions sur cette crise de la quarantaine dont elle semble avoir tant de mal à s'extirper.

Dans Désordres, Foresti s'est donc choisie comme sujet principal. Le principe de l'autofiction, que d'aucuns trouveront un brin mégalo, a donné naissance ces dernières années à des œuvres hexagonales plus ou moins convaincantes, mais toujours originales du Platane d'Éric Judor à La Meilleure Version de moi-même, de Blanche Gardin diffusée l'an dernier sur Canal+. Pas question pour Florence Foresti de rater ce coche, même s'il est déjà un peu passé, et qu'elle n [...] Lire la suite