Publicité

Un député LFI annonce qu'il va dormir dans la rue plusieurs nuits "en solidarité" avec les sans-abris

Le député La France insoumise William Martinet a annoncé qu'il allait dormir "quelques nuits sous une tente rue Solferino", à Paris, en "solidarité" avec les sans-abris et militants du Droit au logement ainsi que pour exiger la réquisition des logements vacants.

Un parlementaire dans la position des milliers de personnes qui dorment chaque nuit dans la rue en France. Le député La France insoumise des Yvelines William Martinet a annoncé dans une vidéo publiée ce lundi 15 janvier sur son compte X (anciennement Twitter) qu'il allait "passer quelques nuits dans une tente" à partir de mardi soir.

Un acte militant en "solidarité avec les mal-logés et pour exiger la réquisition des logements vacants" et alors que la capitale connaît actuellement des températures particulièrement froides et que Météo-France prévoit un retour de la neige ce mercredi.

Le député compte poser sa tente rue Solferino, à Paris, à proximité du ministère du Logement, où plusieurs dizaines de personnes ont récemment campé pendant deux semaines pour réclamer des "logements stables" pour des sans-abris. Malgré une rencontre au ministère, les demandes des militants n'ont pas donné lieu à des solutions de logement pérennes. Le camp a été levé face au risque d'une intervention policière pour le démanteler.

"Des gens qu'on retrouve morts de froid tous les matins"

Dans sa vidéo, William Martinet se filme dans un magasin Décathlon en train d'acheter une tente, un sac de couchage, un matelas gonflable et des vêtements chauds, en vue de son installation dans le très huppé 7e arrondissement de la capitale. Il affirme que ces équipements seront donnés aux sans-abris à la fin de sa mobilisation.

"Il n'y a jamais eu autant de sans-abris en France et avec la vague de froid et avec l'inaction du gouvernement, ça se traduit par des gens qu'on retrouve morts de froid tous les matins", dénonce le député.

Le député insoumis avait précédemment annoncé jeudi qu'il avait déposé plainte au nom du groupe LFI auprès de la Cour de Justice de la République pour "non assistance à personnes en danger".

Selon le collectif Morts dans la rue, 624 personnes sans abri sont mortes en France en 2022 en raison de leur mal-logement. 330.000 personnes étant sans abri en France en 2022, une hausse de 30.000 par rapport à 2021 et un nombre multiplié par deux par rapport à 2012, selon les derniers chiffres de la fondation Abbé Pierre, qui lutte pour le logement des défavorisés.

L'Unicef a par ailleurs alerté fin août 2023 sur la hausse "alarmante" du nombre d'enfants "sans solution d'hébergement avant la rentrée scolaire" à Paris, à savoir 1.990. La région Île-de-France a annoncé mardi débloquer un million d'euros pour permettre de protéger les sans-abris dans le contexte d'une chute importante du mercure.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Projet de loi immigration: "Ce vote sera une tâche indélébile sur le quinquennat d'Emmanuel Macron", estime Manuel Bompard (LFI)