Publicité

"Je suis en dépression, je suis triste" : Zazie larguée par son compagnon, un précieux appel lui a permis de rebondir

Les ruptures sont souvent les plus belles sources d'inspiration pour les oeuvres artistiques. La preuve avec Zazie qui a révélé avoir écrit l'un des plus grands titres de la chanson française alors qu'elle venait de se faire larguer par son chéri. Un moment que la jurée de "The Voice" s'est remémorée avec nos confrères de Lou Média.

Très discrète sur sa vie amoureuse, Zazie avait évoqué une rupture très douloureuse de son passé auprès de nos confrères de Lou média. Alors qu'elle venait de rompre avec son amoureux, la chanteuse de 59 ans tentait tant bien que mal de se remettre de son chagrin d'amour quand elle a reçu un coup de fil inattendu d'un homme dont elle est très proche : Pascal Obispo. Au plus mal, ce dernier lui propose un défi qui va la rebooster : écrire une chanson pour Johnny Hallyday et pas n'importe laquelle, Allumer le feu.

Elle raconte : "Je suis au mois d'août, je viens de me faire larguer, ça commence bien et en plus il pleut il y a de l'orage d'où la première phrase "tourner le temps à l'orage." Non mais je te jure, on cherche pas bien loin. Je suis dans mon petit appartement, il fait très chaud et je suis en dépression, je suis triste. Le téléphone sonne je me dis c'est peut-être mon ex, pas du tout, c'est Pascal Obispo. "Ouais ça va bien ?", Ouais bah au moins c'est toujours ça un peu de chaleur humaine, "dis-moi tu fais quoi là ?", je dis "bah rien, je déprime". "Écoute il faudrait me faire un texte, pour une chanson qui ferait un peu l'ouverture du stade de France pour Johnny Hallyday".

Amusée, Zazie poursuit : "Bon la phrase est déjà suffisamment abstraite, je ricane bêtement, "et oui c'est ça bien sûr, et puis sinon c'est pour quand ?", "c'est pour quand ? C'est pour demain ! Allez au revoir !" Un moment...

Lire la suite


À lire aussi

Hugues Aufray inconsolable face à la mort de sa petite fille : elle a succombé à 40 ans à une triste maladie
Disparition de Mélodie à Marseille : son corps a été retrouvé, un homme en garde à vue a avoué le meurtre
Pascale Arbillot (La Peste) évoque son ancien compagnon qui a mis fin à ses jours : "Cette étroitesse d'esprit l'a tué..."