Dépenses de campagne : comment Biden a battu l'"étoile de la mort" de Trump

·2 min de lecture

Le démocrate a accumulé des centaines de millions de dollars de plus que le président sortant. Il partait pourtant avec un retard certain dans ce domaine.

C'est Brad Parscale, le directeur de campagne déchu l'été dernier, qui avait trouvé le surnom : la campagne Trump, selon ses dires, était «l'étoile de la mort», la fameuse station spatiale de «Star Wars», capable de détruire des planètes. Un clin d'œil censé illustrer la puissance de feu de l'organisation mise en place pour garantir la réélection du milliardaire. Bien sûr, dans le film de George Lucas, l'arme maléfique est vaincue par deux torpilles tirées par un jeune pilote du nom de Luke Skywalker, et les internautes n'avaient pas manqué de signaler à Parscale l'incongruité de son choix de métaphore. La campagne présidentielle de 2020 n'est pas, toutefois, la répétition de l'affrontement entre David et Goliath : si l'«étoile de la mort» trumpiste a été vaincue, c'est parce qu'elle a trouvé plus gros qu'elle sur son chemin. Selon les données de la Federal Election Commission (FEC), le démocrate Joe Biden a reçu au 14 octobre plus de 952 millions de dollars de contributions, contre 601 millions seulement pour Donald Trump depuis 2017. Pire, les coffres du camp Trump sont, en comparaison, à sec : au 14 octobre, il ne disposait plus que de 43,6 millions de dollars, contre 162 millions pour Biden.

L'argent, central dans la vie politique aux Etats-Unis, ne suffit pas à faire une élection. En 2016, Hillary Clinton avait atomisé son adversaire Donald Trump sur le plan financier et la présidence lui avait tout de même échappé. Trump lui-même se plait à le rappeler. «On n'a pas besoin d'argent, on a plein d'argent. D'ailleurs, on a battu Hillary Clinton avec une fraction minuscule de l'argent qu'elle avait collecté», a-t-il souligné, bravache, lors du dernier débat présidentiel la semaine dernière. Pourtant, le manque de(...)


Lire la suite sur Paris Match