Législatives : le délirant programme d’Aymeric Caron

Aymeric Caron, le premier mai 2022. 
Aymeric Caron, le premier mai 2022.

Ils sont encore huit. Huit candidats antispécistes à porter les couleurs de La France insoumise au second tour de ces législatives, huit membres et cadres de Révolution écologique pour le vivant (REV), parti fondé par le plus médiatique des écologistes radicaux, le journaliste et essayiste Aymeric Caron. Ce dernier, en ballottage favorable dans le 18e arrondissement de Paris face au député sortant Pierre-Yves Bournazel (Horizons), pourrait bien être le premier élu de sa formation à l'Assemblée nationale. Les sept autres candidats REV auront vraisemblablement, en dépit de leurs bons scores au premier tour, beaucoup de difficultés à l'emporter faute de réserves de voix suffisantes.

Si les huit candidats de Révolution écologique pour le vivant ne sont pas étiquetés REV, c'est que le micro-parti fondé par Aymeric Caron a rallié l'union populaire de La France insoumise avant la constitution de la Nupes (Nouvelle union populaire écologique et sociale) et ne font donc pas l'objet d'un accord public comme ce fut le cas avec le PS ou EELV. Les candidats REV portent donc à cette élection le programme de la Nupes (dans sa version Insoumise) et non le programme en faveur d'une « écologie métaphysique » consultable sur leur site Internet. Il n'empêche, le programme vaut le coup d'œil : fin de la pêche, fin de la chasse, fin de la viande, fin des pesticides, fin du nucléaire, fin des frontières, semaine de 28 heures, plafonnement des revenus mensuels à 40 000 euros, « to [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles