Publicité

Des défenseurs des animaux se déguisent en renard pour sauver un renardeau abandonné

Des défenseurs des animaux se déguisent en renard pour sauver un renardeau abandonné

Les employés du Richmond Wildlife Center, en Virginie, font de leur mieux pour se comporter comme des mères renardes alors qu'ils nourrissent et soignent un renardeau orphelin qui leur a été confié.

Pour rendre cette expérience aussi naturelle que possible, ils ont dû faire preuve d'un peu de créativité.

La directrice exécutive, Melissa Stanley, a pris la décision peu orthodoxe d'enfiler un masque de renard hyper-réaliste et de nourrir le petit animal à l'aide d'une seringue.

Le renardeau est assis sur un grand renard en peluche qui est censé ressembler à sa mère, explique Melissa Stanley.

Comment les animaux abandonnés peuvent-ils être rendus à la nature ?

Les animaux abandonnés peuvent être remis à l'état sauvage grâce à la mise en place de barrières visuelles et à l'atténuation des bruits humains, explique le centre dans un message publié sur Facebook. "Il est important de s'assurer que les orphelins élevés en captivité ne s'imprègnent pas des humains et ne s'y habituent pas".

Toutes ces mesures augmentent les chances de réintroduire un jour le renard dans la nature.

Melissa Stanley a affirmé, dans une interview, mardi 12 mars, que le bébé renard a été admis au centre, le 29 février après qu'un homme promenant son chien l'a trouvé dans une allée de Richmond, en Virginie, aux États-Unis. Pensant qu'il s'agissait d'un chaton, il l'a confié à la Société de Richmond pour la prévention de la cruauté envers les animaux. Elle avait moins de 24 heures et son moignon ombilical était encore attaché.

Le personnel du centre de protection de la faune sauvage a d'abord essayé de localiser la mère du chaton et sa tanière afin de les réunir. Ils ont trouvé la tanière, mais le directeur du centre leur a dit que les renards avaient été piégés et enlevés. Melissa Stanley pense que le renardeau est tombé d'un piège ou de l'arrière du camion du trappeur.

Le personnel du centre de protection de la nature est aux petits soins 24 heures sur 24

Le personnel du centre de protection de la nature s'est relayé pour nourrir l'animal toutes les deux à quatre heures, tout en portant le masque de renard. En plus du grand animal en peluche censé imiter la mère du renardeau, le personnel a également placé un renard roux en peluche plus petit dans son enclos.

"L'objectif est de relâcher les animaux dans la nature, non seulement pour leur donner une plus grande chance de survie, mais aussi pour qu'ils reconnaissent leur propre espèce et se reproduisent afin de perpétuer leur population sauvage", confie Melissa Stanley.

À cette fin, le centre s'est immédiatement mis à la recherche d'autres renardeaux roux du même âge et du même poids au sein de la communauté de réhabilitation.

Le personnel a trouvé trois autres renardeaux dans un centre de réadaptation du nord de la Virginie. Le renardeau sera transféré à l'"Animal Education and Rescue Organisation", qui prévoit de les relâcher ensemble dans la nature.