Découvrez les confidences de Valérie Trierweiler

Dans un entretien accordé au Monde, celle qui a longtemps refusé d'endosser le rôle de première dame de France explique que désormais elle se sent prête pour enfiler ce costume.

Drôle de destin pour Valérie Trierweiler. Quand elle s'est retrouvée en couple avec François Hollande en 2006, elle se doutait probablement des ambitions présidentielles de son compagnon, mais la journaliste de Paris Match ne pensait peut-être pas qu'il parviendrait à ses fins six ans plus tard. En quelques jours, celle qui est née à Angers est passée du simple statut de compagne d'homme politique à celui de première dame de France.

Un rôle qu'elle a mis longtemps à accepter. Elle confie à nos confrères du journal Le Monde qu'il y a probablement eu chez elle un ''refus inconscient du rôle.'' Après cinq mois de présidence de François Hollande, elle a eu un ''déclic'' comme elle l'explique : ''À un moment, j'ai pris conscience de ce qu'on attendait de moi. Le 6 mai, je n'avais rien mesuré du tout. C'est un peu comme si on m'avait fait sauter en parachute sans parachute...''

Aujourd'hui, Valérie Trierweiler admet enfin ''accepter de devenir une personne publique''. Mais plus que des paroles ce sont ses actes qui sont venus appuyer ce changement de mentalité. Récemment elle a montré son soutien à Florence Cassez, déclaré qu'elle serait le témoin d'un mariage entre homosexuels dès que la loi sur le mariage pour tous sera promulguée et elle a intenté un procès contre les auteurs de la biographie ''La Frondeuse'' pour ''diffamation et atteinte à la vie privée''.

Il s'agit là d'un tournant dans sa vie qui pourrait peut-être lui permettre de devenir la femme de l'année2012 en étant élue par les lectrices de Closer.

Eric Ratiarison

Retrouvez cet article sur CloserMag.fr

Naomi Campbell a encore fait des siennes
Hillary Clinton victime d'une commotion cérébrale
Marie Payet représentera la France à Miss Univers

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.