Publicité

A la découverte du Sturm Graz, vice-champion d'Autriche et adversaire du Losc en Ligue Europa Conférence

Comment exister dans le paysage footballistique autrichien quand on est ni le puissant Red Bull Salzbourg aux 10 titres d’affilée, ni le Rapid et l’Austria, les historiques clubs de Vienne qui comptent à eux deux 56 trophées d’Austrian Bundesliga? C’est tout le problème du SK Sturm Graz, adversaire du Losc en huitièmes de finale de Ligue Europa Conférence (match aller ce jeudi 7 mars à 18h45, match retour le 14 mars à 21 heures). Pourtant, le club phare de la deuxième ville du pays obtient depuis peu des résultats intéressants.

Champion surprise de l’Austrian Bundesliga en 2011 pour la troisième fois de son histoire, le Sturm Graz n’a pas su enchaîner pour se maintenir aux avants-postes du football autrichien. Après un sursaut en 2018, avec notamment une victoire en finale de la coupe nationale, les Schwoazn ont dû attendre 2022 pour vraiment se replacer sur le devant de la scène. Cela fait désormais deux saisons de suite que les joueurs de Christian Ilzer finissent vice-champions. Ils sont bien partis pour faire de même cette année. Voire mieux? Ils n'ont que deux points de retard sur le RB Salzbourg, et ne comptent aucune défaite sur les sept matchs disputés depuis le Nouvel An.

L'incroyable plus-value sur Højlund

Aux manettes de ce projet: Andreas Schicker. Cet ancien chef du recrutement est devenu le directeur sportif en 2020. “Il est le directeur sportif le plus performant de la Bundesliga. Sur les forums de fans de Sturm, l'homme de 37 ans fait l'objet d'une admiration quasi culte”, observait le média Der Standard lors du précédent mercato estival.

Sa présence au club coïncide avec l’activité croissante du club sur le marché des transferts. Son plus gros coup? Un certain Rasmus Højlund. L’attaquant danois de Manchester United avait été recruté pour 2 millions d’euros par Sturm Graz en provenance du FC Copenhague en janvier 2022. Le 27 août 2022, l’Atalanta le débauchait pour 20 millions d’euros. Autre réussite: Emanuel Emegha, cédé pour 13 millions d’euros à Strasbourg l’été dernier, un an après sa signature pour environ 3 millions.

"Nous sommes sur la bonne voie"

Andreas Schicker est surnommé “Moneymaker” en Autriche. “Cela me rend fier, d'autant plus que les recettes de transfert sont un élément important pour le développement d'un club", confiait-il dans une interview à Sport1. "Nous avons essayé de nous améliorer à chaque période de transferts en fonction de critères clairs. Le fait que tout se soit passé si vite - par exemple avec la Coupe d'Europe dès la première année (du plan, ndlr) - a rendu certaines choses plus faciles par la suite. Nous sommes sur la bonne voie, mais il est important de maintenir le niveau", expliquait par ailleurs sur le site du championnat autrichien celui qui ne cache pas ses envies de Bundesliga allemande.

“Pour un scouting réussi, il est essentiel de savoir exactement comment on veut jouer au football en tant que club, a-t-il par ailleurs développé. Dans ce domaine, nous suivons une direction claire et avons trouvé en 2020 un excellent entraîneur en la personne de Christian Ilzer. Il pratique un football très actif et exigeant sur le plan physique. Nous savons exactement de quels types de joueurs nous avons besoin pour cela. Nous essayons d'attirer des talents attrayants en Autriche et de les développer de manière ciblée. Nous y parvenons de plus en plus souvent, car nous avons déjà prouvé et le bruit court dans le secteur que cette voie fonctionne pour les deux parties. On le voit avec des joueurs comme Kelvin Yeboah, Emanuel Emegha ou Rasmus Højlund, que nous avons pu vendre avec profit. Nous n'avons pas pour autant négligé le succès sportif”.

Une autre belle vente est peut-être en préparation avec le milieu gauche Alexander Prass (22 ans), l’un des éléments les plus en vue de l’équipe avec ses cinq buts et six passes décisives. À moins que ce ne soit l’avant-centre polonais Szymon Wlodarczyk (21 ans), buteur à neuf reprises. Mais le tube du moment, qui pourrait poser problème au Losc, n’appartient pas au club: Mika Biereth, prêté depuis cet hiver par Arsenal. En sept matchs, il a déjà marqué cinq fois.

Article original publié sur RMC Sport