Publicité

Découverte du plus gros crabe fossile, ancêtre d'un crustacé encore plus gros et qui existe toujours aujourd'hui

L'imposant animal semble être un ancêtre de l'encore plus gros crabe géant de Tasmanie. Les biologistes tentent toujours d'expliquer son gigantisme.

Une pince de 20 centimètres de longueur accrochée à un corps de 20 cm de diamètre. Pseudocarcinus karlraubenheimeri est l'un des plus gros crabe fossile jamais découvert. Il vivait à la fin du Miocène, il a environ 8,8 millions d'années et est originaire de Nouvelle-Zélande, non loin de la Tasmanie où l'on retrouve, de nos jours, un crabe encore plus impressionnant.

Le fossile a été découvert par un amateur

C'est un musicien, Karl Raubenheimer, qui tient également une chaîne YouTube concernant les fossiles, qui a découvert au fil des ans plusieurs fossiles de ce crabe sur la plage de Waitoetoe, dans la région de Taranaki, sur l'île du Nord, en Nouvelle-Zélande.

Il en a fait don au musée Te Papa Tongarewa de Wellington où ils ont été analysés. Les paléontologues ont conclu qu'il s'agissait bien d'une nouvelle espèce (baptisée en hommage à son découvreur) et ils en font la description dans un article paru dans le New Zealand Journal Of Geology And Geophysics.

A l'époque où vivait Pseudocarcinus karlraubenheimeri, la région de Taranaki était sous pression de la ceinture volcanique de Mohakatino (une chaîne de volcans sous-marins) et les crabes retrouvés sont probablement morts des suites d'une éruption puis ont été préservés dans les débris volcaniques.

Ces crabes vivaient sous les eaux, probablement entre 100 et 400 mètres de profondeur et ils profitaient d'un environnement riches en nutriments et maintenu à une température tempérée par des évents sous-marins qui crachaient du CO2 et du carbonate de calcium.

Pseudocarcinus
Pseudocarcinus

Fossile de Pseudocarcinus karlraubenheimeri dans sa concrétion calcaire avec la carapace dorsale, la pince et le sternum thoracique. Crédits : Jean-Claude Stahl (NMNZ)/New Zealand Journal Of Geology And Geophysics. CC BY 4.0.

Des liens avec le crabe de Tasmanie

Autour de ces cheminées, les mollusques et les bivalves proliféraient et devaient constituer une source de nourriture pour P. karlraubenheimeri. En témoigne sa pince démesurée (l'autre étant de taille norm[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi