Déconfinement : Gabriel Attal confirme la date du 3 mai, mais annonce que le couvre-feu ne s'arrêtera pas (VIDEO)

·1 min de lecture

L'information est tombée ce mercredi matin, donnée par une "source proche" du gouvernement à l'AFP : la France commencera bel et bien à se déconfiner à partir du 3 mai prochain. Fin des 10 kilomètres, réouvertures de certains lieux, c'est toute une série de mesures qui a ainsi été dévoilée anonymement, et a été confirmée, c'est rare, dans la foulée par le porte-parole du gouvernement. Dans son traditionnel point-presse d'après Conseil de défense sanitaire, Gabriel Attal a donc été clair.

"Le président de la République s'est exprimé dans une allocution devant les Français le 31 mars. Il a annoncé un certain nombre d'échéances : d'abord, le retour à l'école, physiquement, pour les maternelles, le 26 avril. Ensuite, pour le 3 mai, le retour des collégiens et lycéens. Ce même 3 mai, la levée des restrictions des déplacements, qui avaient été annoncées pour 4 semaines, et nous amène au 3 mai", égrène le porte-parole. Il confirme également "à la mi-mai", il s'agira vraisemblablement du 17, une "première étape de réouverture des lieux fermés, avec évidemment les commerces, et puis certaines terrasses et certains lieux de culture". Des précisions qui ne semblent donc pas devoir être remises en cause, Gabriel Attal ne prenant pas de gants pour les évoquer.

"J'ai eu l'occasion de reconfirmer vendredi dernier que ce qui a été annoncé par Emmanuel Macron est bien la base de travail du gouvernement, c'est bien ce qui est prévu" assure t-il, avant de préciser que la territorialisation pourrait (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Déconfinement : fin de la limitation des déplacements à 10 km le 2 mai, réouverture de plusieurs lieux envisagée le 17 mai !
Le gouvernement ouvre des créneaux prioritaires de vaccination à de nouvelles catégories de la population dès samedi 24 avril : êtes-vous concernés ?
Déconfinement à la mi-mai voulu par Emmanuel Macron : des épidémiologistes critiquent un calendrier "très dangereux"
Stéphane Bern : "Elisabeth II est la dernière grande reine de l'histoire"
Le prince Charles très bientôt régent ?