Publicité

Une "déception intellectuelle": Daniel Cohn-Bendit prend ses distances avec Emmanuel Macron

L'ancien eurodéputé écologiste Daniel Cohn-Bendit, dans une interview au Monde, rompt avec le président de la République et plaide pour une alliance entre PS et Verts derrière Raphaël Glucksmann.

L'ancien eurodéputé Daniel Cohn-Bendit, figure emblématique des écologistes, plaide dimanche dans un entretien au journal Le Monde pour une alliance aux prochaines Européennes entre les socialistes, les Verts et les radicaux de gauche derrière Raphaël Glucksmann.

L'ancien leader de Mai 68, âgé de 78 ans, y annonce également qu'il prend ses distances avec le président Emmanuel Macron qu'il avait rejoint en 2017. Une rupture qu'il qualifie de "déception intellectuelle" et qu'il attribue notamment au projet de loi sur l'immigration porté par le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.

"Ni vexé, ni fâché", l'ancien député écologiste reproche au président de la République "d’avoir tourné le dos à sa ligne du 'en même temps' pour installer 'le centre droit au pouvoir'", résume le quotidien.

Une alliance EELV-Place publique aux Européennes?

Concernant les élections européennes de juin 2024, il conseille aux écologistes de "sortir de l'humiliation totale de la Nupes", l'alliance de gauche qui a implosé sous les poids des désaccords, notamment après le refus de La France insoumise de qualifier le Hamas palestinien de mouvement terroriste.

Ecologistes, socialistes et radicaux de gauche sont "tous d'accord sur la vision de l'Europe", affirme-t-il, appelant à "dépasser les intérêts de la boutique X, Y ou Z". "Une telle liste avec un vrai programme peut attirer toute la gauche de la macronie", argumente-t-il.

"Je ne dis pas qu'ils vont gagner la présidentielle. Mais un score à 25 % aux Européennes changerait la donne", juge-t-il.

Selon Le Monde, Daniel Cohn-Bendit, qui avait réalisé en 2009 un score record aux élections européennes pour les écologistes, préconise un rassemblement derrière Raphaël Glucksmann.

Ce dernier, issu du petit parti Place publique, avait déjà conduit la liste socialiste aux européennes de 2019 (6,2%). Il est bien placé pour être reconduit dans le même rôle en 2024.

Côté Europe Ecologie-Les Verts, l'eurodéputée Marie Toussaint a été désignée comme tête de liste. Les radicaux de gauche ont annoncé leur volonté de présenter une liste tout en appelant au rassemblement.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Macron promet un "rendez-vous avec la nation"