Publicité

Elle décède d’un cancer du sein à 13 ans : ses parents déposent 41 plaintes contre les hôpitaux

« Elle n'est pas partie à cause de sa maladie, mais parce qu'on n'a pas pris soin d'elle. Le malheur de notre fille, c'est d'être tombée malade », clame Modibo Diakité, le père de Shiloh sur LCI. Décédée à 13 ans des suites d’un cancer du sein, la jeune fille s’est levée un matin en présentant des rougeurs sur sa poitrine. Son sein gauche était chaud et gonflé. Si les parents ont insisté pour que les soignants suivent la piste du cancer du sein, ils n’ont jamais été écoutés selon le père de famille. « Mon épouse leur répétait que c'était un cancer. Elle n'a pas été écoutée, elle était même méprisée », raconte-t-il.

Shiloh a été touchée par un angiosarcome mammaire, connu pour son mauvais pronostic

Shiloh a été victime d’un angiosarcome mammaire, une tumeur très rare issue de la famille des cancers du sein. L’angiosarcome mammaire est une tumeur d’origine endothéliale vasculaire, primitive chez les patientes jeunes. Ce cancer est connu pour son très mauvais pronostic, par la survenue fréquente de métastases viscérales et de récidive rapide. Le cas de Shiloh est en effet, peu fréquent. Seuls 10% des cas de cancer du sein se manifestent chez les femmes âgées de moins de 35 ans et près de 20% avant 50 ans. Le cancer du sein se développe le plus souvent autour de 60 ans.

Les urgences gynécologiques ont refusé de l’examiner car elle avait moins de 15 ans

Son père, Modibo Diakité, a témoigné sur LCI dans la (...)

Lire la suite sur Top Santé

Voici ce que la couleur (et l'odeur) de votre urine peuvent révéler sur votre santé
Voici le moment où il ne faut surtout pas se maquiller selon des experts
10 produits de beauté qui soignent aussi (testés et approuvés !)
Obésité : 20% des enfants en surpoids !
2 références de fromages à raclette à éviter au supermarché car potentiellement contaminés à la Listeria