Publicité

Cyril Hanouna est parvenu à faire son show devant les députés, même s’il était sur le gril

TÉLÉVISION - Deux heures et demie d’audition, ce n’est rien ou presque pour celui qui est chaque soir aux manettes d’un talk-show en direct de près de trois heures. Cyril Hanouna était interrogé, à la suite de Vincent Bolloré, ce jeudi 14 mars par la commission d’enquête sur l’attribution des fréquences télé. « Baba » a répondu à de très nombreuses questions sur le fonctionnement de TPMP et surtout, ses nombreux dérapages. Et il ne s’est pas démonté.

Dans l’empire Bolloré, Cyril Hanouna coûte (un peu) cher mais rapporte surtout très gros

Il avait au début avancé qu’il ne viendrait pas à cette convocation, avant de se raviser. Et une fois qu’il a eu décidé de répondre présent, Cyril Hanouna y est allé à fond. Mettant en scène sur ses réseaux sociaux sa venue en camion de déménagement à la commission d’enquête, son équipe de communication a ensuite découpé et publié en temps réel les « meilleurs moments de son audition ». Ou plutôt de sa prestation.

Au fil des questions concernant son clash avec Louis Boyard sur le plateau en février 2023, ses rapports avec Vincent Bolloré, la pluralité sur TPMP, la vigilance (ou non) apportée à la vérification des informations diffusées dans l’émission ou encore l’impact des sanctions financières imposées par l’Arcom, il ne s’est jamais départi de son personnage. Celui qu’il est tous les soirs sur le plateau de C8.

Le Hanouna Show

Cyril Hanouna a, à de nombreuses reprises par exemple, salué les députés qui siégeaient en face de lui, pour les inviter sur le plateau de son émission. Il ne s’est pas non plus empêché de plaisanter ouvertement plusieurs fois, répondant par exemple à Aurélien Saintoul le rapporteur de la Commission qu’il était heureux que ce dernier « connaisse son salaire » car lui-même l’ignorait.

Un peu plus tard, après qu’une députée a dû couper sa question trop longue, il s’est même permis une blague en référence à l’émission Fort Boyard.

Il n’a pas non plus manqué de rappeler aux députés qu’il devrait partir à 16h30 exactement, étant en direct après son audition sur le plateau de C8.

Le seul en scène de Cyril Hanouna

Et, comme chaque soir depuis 2012 sur le plateau de TPMP, l’animateur s’est très largement mis en avant. Comme « professionnel » et numéro 1 tout d’abord, avançant une audience de 2 millions de téléspectateurs quotidienne, quand, comme le lui a rappelé Jérôme Guedj, ce chiffre ne concerne que le pic de la fin de soirée. Il n’a pas non plus manqué l’occasion de rappeler durant ces 2h30 d’auditions (et plusieurs fois) qu’il était l’animateur ayant le public « le plus diversifié » ou encore celui qui avait derrière lui le plus grand nombre d’heures de direct à son actif.

Il s’est également placé en posture de sauveur, celui notamment qui a baissé son salaire pour que les sanctions imposées par l’Arcom n’aient pas d’impact sur les salariés.

Vis-à-vis de ses téléspectateurs, Cyril Hanouna a aussi lourdement insisté sur son lien avec « les Français » et la reconnaissance que ces derniers ont pour lui, en raison, d’après lui, de son ouverture d’esprit, son franc-parler et son naturel. « Le succès de l’émission, c’est beaucoup ma personnalité », a-t-il affirmé.

Cyril Hanouna laisse tomber le masque

À deux moments seulement, on a pu voir le vernis se fissurer légèrement. Lorsqu’il a été interrogé sur le traitement de l’affaire Lola en plateau, il a répondu, visiblement ému qu’il avait réagi « comme un père de famille » et qu’il avait « outrepassé ses droits ». Pour rappel, dans cette séquence survenue en octobre 2022, l’animateur avait souhaité que le procès « se fasse immédiatement, en quelques heures, et terminé, c’est perpétuité direct ». Il avait par ailleurs précisé que selon lui, la femme accusée d’avoir tué la jeune fille de 12 ans ne « méritait pas d’être défendue ».

Quelques minutes après, il a mentionné ses « plus grands regrets » revenant sur le canular homophobe pour lequel la chaîne avait été sanctionnée. En mai 2017, l’animateur avait piégé de jeunes hommes homosexuels, en direct au téléphone et sans modifier leur voix, après avoir diffusé une fausse annonce de rencontre. Cyril Hanouna affirme sept ans plus tard qu’il a aujourd’hui conscience d’avoir « blessé quelqu’un » et que cet épisode (et d’autres) l’a conduit à redéfinir ses « propres limites ».

Performance savamment répétée ou impro, cette audition aura en tout cas servi de filage à Cyril Hanouna. Il doit en effet rejouer sa partition dès ce jeudi soir sur le plateau de TPMP. « On va raconter cette formidable aventure à nos téléspectateurs et ce bon moment que je passe à vos côtés. » Et en plus, il a le sens du teasing.

À voir également sur Le HuffPost :

« Face à Hanouna » : le casting de l’émission politique de Cyril Hanouna penche (très) à droite

L’Arcom met en garde CNews et Pascal Praud pour avoir fait un lien entre punaises de lit et immigration