Publicité

Cyril Hanouna dans « Complément d’enquête » : l’émission fait parler et l’animateur y est pour beaucoup

Cyril Hanouna, ici à l’antenne de C8, dans « TPMP », au mois de septembre 2023.
C8 Cyril Hanouna, ici à l’antenne de C8, dans « TPMP », au mois de septembre 2023.

MÉDIAS - Une émission sous (très) haute tension. La « plus compliquée », même, pour sa réalisatrice Virginie Vilar. Le nouveau numéro de Complément d’enquête réalisé par ses soins est diffusé sur France 2 en deuxième partie de soirée, ce jeudi 30 novembre à 23h. Son sujet : l’animateur vedette de C8 Cyril Hanouna.

« Tout le monde en parle depuis des mois, j’ai hâte que l’enquête soit diffusée pour pouvoir passer à autre chose », confie l’ex-journaliste d’Envoyé Spécial à Télérama.

À l’hebdomadaire, le présentateur de Complément d’enquête Tristan Waleckx ajoute : « Les déchets nucléaires, le portrait du patron de Wagner Evgueni Prigojine ou du secrétaire général de l’Élysée Alexis Kohler… Aucun de ces sujets n’est simple à réaliser. » Mais pour celui-ci, ils ont reçu une pression « médiatique inédite », précise-t-il à franceinfo, ce jeudi.

Tout a commencé au mois de janvier dernier. Cyril Hanouna - le sourire jusqu’aux lèvres - annonce en plein direct de Touche pas à mon poste que l’émission d’investigation va lui consacrer un épisode, puis entonne l’air de I Will Survive pour manifester sa joie. Ébahi par la scène, Tristan Waleckx lui fait du pied sur X (anciennement Twitter) : « On compte sur lui pour accueillir nos caméras dans les coulisses de ’TPMP’Deal ? »

Quelques mois plus tard, Cyril Hanouna change son fusil d’épaule et se montre menaçant : « Je vais mettre mon nez dedans, déclare-t-il sur le plateau de son talk-show, en mai. Et vous savez que quand je mets mon nez quelque part, généralement, je fais tout péter. »

TPMP et ses polémiques

Lancée en 2010 sur France 4 et transférée en 2012 sur C8 (ex-D8), Touche pas à mon poste, en direct chaque avant-soirée en semaine, a réuni au mois d’octobre dernier 1,8 million de téléspectateurs en moyenne. Si le nombre de fans ne faiblit (presque) pas, la quantité de polémiques, non plus.

Outre la longue liste des séquences homophobes ou sexistes au fil des ans, son émission a aussi été épinglée ces derniers mois. Notamment pour les insultes proférées par Cyril Hanouna à l’encontre du député LFI Louis Boyard, mais aussi pour les propos complotistes d’un chroniqueur, pour son traitement de l’affaire Lola ou pour le témoignage de faux policiers de la Brav-M. C’est l’émission la plus sanctionnée du PAF, explique Tristan Waleckx à franceinfo. Ce qui représente 7 millions et demi d’euros d’amende.

Le Complément d’enquête de France 2 peut-il creuser le découvert de TPMP ? Dans son talk-show, Cyril Hanouna ne rate en tout cas pas une occasion pour tenter d’égratigner l’image du programme d’investigation, comme lorsqu’il affirme que ses journalistes ont payé certaines personnes pour témoigner contre lui.

À l’antenne, il sollicite celles et ceux de son entourage qui ont accepté de parler, comme sa chroniqueuse Valérie Bénaïm. On lui aurait demandé de s’épancher sur les proches de l’animateur et pourquoi celui-ci s’entourerait de gens « qui ont fait de la prison ».

Cyril Hanouna prépare sa contre-enquête

La campagne de dénigrement monte d’un cran quand, au mois de juillet, la presse découvre que le journaliste et ex-présentateur de Complément d’enquête Jacques Cardoze est sélectionné pour rejoindre le banc des chroniqueurs de TPMP à la rentrée. Deux mois plus tard, il est désigné pour monter avec Cyril Hanouna une contre-enquête sur France Télévisions. Elle s’intitule Enquête de complément et devrait être diffusée prochainement en prime time sur C8.

Où en est-elle ? Silence radio. Depuis cette annonce chez Jean-Marc Morandini, Cyril Hanouna se fait plutôt discret sur le sujet.

La presse, moins. Deux enquêtes ont été publiées chez Télérama, cette semaine. Dans l’une d’elles, les équipes de Complément d’enquête témoignent des menaces, des tentatives de déstabilisation et des soupçons d’espionnage qu’ils ont vécu depuis le lancement de l’enquête. Dans l’autre, plus de 60 personnes - à visage découvert ou anonyme - parlent des méthodes peu scrupuleuses à l’antenne et en coulisse de celui qui se rêve parrain du PAF.

« Là, je suis très content. Je n’ai vu que des photos de gens que j’aimais bien. Pour l’instant, j’adore, j’adhère. J’espère juste qu’il n’y aura pas le témoignage de ma mère », a ironisé Cyril Hanouna, à quelques jours de la diffusion du Complément d’enquête. L’animateur en a donc assuré la promo. Reste à voir désormais s’il en fera le service après-vente.

À voir également sur Le HuffPost :

« TPMP » : Théo Audace piège Cyril Hanouna et toute son équipe avec un canular en direct sur le plateau

Dans « TPMP », Alex Goude met la main aux fesses de Valérie Benaïm et choque les téléspectateurs