Cyril Dion, Noël Mamère et plusieurs personnalités : « La Nupes est une chance pour l’écologie »

© Sipa

Voici leur tribune. Au cours des dernières semaines, les gauches et l’écologie ont réussi ce qui était encore impensable il y a quelques semaines : se rassembler autour d’une étiquette commune, la Nupes, et s’ériger comme la principale force d’opposition au pouvoir en place. Pour la première fois de notre histoire, des militant-es de La France insoumise, du Pôle Écologiste, du Parti socialiste, du Parti Communiste français, de Génération.s et d’autres organisations ont tracté ensemble sur toutes les places de France pendant la campagne des élections législatives pour porter un projet écologiste et social de rupture.

Lire aussi - Pour son entrée à l’Assemblée nationale, la gauche tente de rassurer sur son unité

Pour l’écologie politique, cette nouvelle alliance n’allait pas nécessairement de soi et ne s’est pas faite sans compromis, parfois difficiles. D’abord, de la part des nombreux-ses militant-es ancré-es dans leur territoire qui ont consenti à retirer leur candidature, ensuite vis-à-vis de ses spécificités qu’il était légitime de vouloir continuer à porter lors de cette campagne.

"

La Nupes offre à l’écologie les meilleures potentialités de victoires face aux deux autres blocs

"

Néanmoins, nous voulons dire que la Nupes est une chance pour l’écologie.

Parce que, à l’heure où l’offre politique française se structure désormais en trois blocs, la Nupes offre à l’écologie les meilleures potentialités de victoires face aux deux autres blocs : le néo-libéralisme autoritaire et ...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles