Publicité

Le cyclone tropical Freddy avance rapidement vers Madagascar après s'être approché de La Réunion

Le cyclone Freddy, qui se trouvait à la mi-journée à quelque 500 km de la grande île de l'océan Indien, y est attendu avec "des vents dévastateurs" et "un état de mer très dangereux", a prévenu Météo-France.

Le cyclone tropical Freddy, légèrement affaibli mais porté par des vents extrêmes, avance rapidement vers Madagascar dont il devrait frapper la côte est le soir du 21 février, selon les prévisions.

Des vents dévastateurs attendus

Freddy, qui se trouvait à la mi-journée à quelque 500 km de la grande île de l'océan Indien, y est attendu avec "des vents dévastateurs" et "un état de mer très dangereux", a prévenu Météo-France, qui redoute des destructions dans un rayon de 100 km. Plus de 2,3 millions de Malgaches, sur un total d'environ 28 millions, pourraient être affectés par ce nouveau cyclone, selon le Programme alimentaire mondial (PAM).

Le cyclone doit atterrir au nord de Mananjary (est), ville côtière de 25.000 habitants déjà largement détruite l'an dernier par le cyclone Batsirai, responsable de la mort de plus de 130 habitants, dans ce pays qui compte parmi les plus pauvres de la planète.

A Mananjary, pluie et vent, déjà présents, annoncent l'arrivée prochaine de la tempête. Des sacs de sable ont été posés sur la plupart des maisons pour lester les toits et des véhicules tout-terrain arpentent les rues, équipés de haut-parleurs rappelant les consignes de sécurité, selon des habitants joints au téléphone.

Des mères de famille, leurs petits à la main, ont commencé à se diriger vers les écoles réquisitionnées pour servir de centres d'hébergement d'urgence. Dans la capitale Antananarivo, à plus de 500 km de la zone d'impact attendue, l'aéroport restait ouvert mardi matin mais les vols vers la côte est ont été annulés, a constaté l'AFP.

Des vagues de 8 mètres

De nombreuses tempêtes ou cyclones traversent chaque année le sud-ouest de l'océan Indien entre novembre et avril. Freddy est passé dans la nuit de lundi à mardi au large de la Réunion, qui a "échappé aux conditions les plus dégradées associées à l'œil" du cyclone, resté à 190 km du nord de l'île française, selon les météorologues. La préfecture a levé l'alerte cyclonique à compter de 04h00 GMT et l'aéroport, f[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi