Publicité

Cyclone Belal à la Réunion : la vigilance violette est levée, l’île repasse en vigilance rouge

Des arbres soumis à des vents très forts lors du passage du cyclone Belal, à La Possession, sur l’île d’outre-mer française de La Réunion, le 15 janvier 2024.
RICHARD BOUHET / AFP Des arbres soumis à des vents très forts lors du passage du cyclone Belal, à La Possession, sur l’île d’outre-mer française de La Réunion, le 15 janvier 2024.

MÉTÉO - La vigilance reste de mise. Alors que le cyclone Belal traverse la Réunion ce lundi 15 janvier, la vigilance violette cyclonique, niveau d’alerte maximal, a été levée aux alentours de 13 heures, heure locale, soit 10 heures à Paris. Elle laisse place au niveau d’alerte rouge, qui appelle les habitants à une vigilance « absolue ».

« Ça ne change rien pour la population », a martelé le préfet du département, Jérôme Filippini, lors d’une conférence de presse, qui demande aux Réunionnais de rester confinés et extrêmement prudents. En effet, si l’œil du cyclone a permis une accalmie ce matin, des pluies diluviennes et des rafales de 200 km/h sont attendues dans la suite de la journée, et l’alerte rouge durera jusqu’à mardi matin.

« Nous ne sommes pas du tout sortis du cyclone, mais on est en deçà du caractère cataclysmique » craint initialement, s’est réjoui Jérôme Filippini, ce qui justifie la levée de la vigilance maximale. « On voit le bout du tunnel (...) si Belal a la gentillesse de ne pas nous réserver de surprises ce soir ou demain matin ». De son côté, Météo France indique que « les vents faiblissent mais restent destructeurs ». La majorité des côtes restent en vigilance orange vagues submersion.

Déconfinés, les secours vont pouvoir intervenir

Depuis l’alerte violette, déclenchée à 6 heures ce matin, heure locale, toute l’île était confinée, y compris les services de secours et de sécurité. Ce passage au niveau d’alerte rouge doit leur permettre de circuler sur l’île, car il y a « des interventions en attente », a expliqué le préfet. Les fleuves sont en crues, plusieurs arbres ont été arrachés, 13 % de foyers privés d’électricité, et quasiment 35 000 personnes sont privées d’eau.

Contrairement aux services de secours, la population doit rester confinée, comme l’indique le tweet ci-dessous.

Si les règles de confinement sous vigilance rouge sont légèrement moins strictes qu’en cas de vigilance violette, les habitants doivent tout de même s’éloigner des ouvertures et en particulier des fenêtres, couper l’électricité, et éviter d’utiliser leur téléphone pour ne pas saturer le réseau et donner priorité aux secours.

À ce sujet, Jérôme Filippini a justement annoncé l’arrivée de renforts venus de Mayotte et de l’Hexagone avec des pompiers, des militaires de sécurité civile, mais aussi des équipes d’EDF.

À voir aussi sur Le HuffPost :

Cyclone Belal à la Réunion : l’île va passer en alerte violette, Attal ouvre une cellule de crise à Beauvau

En Australie, la ville la plus chaude du pays vit un Nouvel an sous 50 degrés