Publicité

Cyclisme: victime de plusieurs fractures, van Aert dit adieu au reste des classiques

Des cris de désespoir, des larmes et une combinaison déchirée. Pris dans une terrible chute, ce mercredi, à un peu plus de 65 kilomètres de l'arrivée d'À Travers la Flandre, Wout van Aert a été contraint à l’abandon. Et ce n’est pas la victoire de son coéquipier Matteo Jorgenson, déjà vainqueur de Paris-Nice il y a deux semaines, qui permettra de le consoler. Car le premier verdict médical n’est pas bon du tout pour le leader de la formation Visma-Lease a bike.

Fracture de la clavicule et côtes cassées

"Malheureusement, Wout van Aert a subi plusieurs fractures lors de sa chute", a indiqué son équipe dans un communiqué. "Une fracture de la clavicule et plusieurs côtes cassées ont été diagnostiquées à l'hôpital. Sa durée d'indisponibilité n'est pas déterminée à ce stade. Il est certain qu'il va manquer le Tour des Flandres, Paris-Roubaix et l'Amstel Gold Race." Jamais sacré à Roubaix ou sur le Ronde, van Aert avait construit cette nouvelle saison autour de ces deux Monuments, devenus son obsession.

Pour mettre toutes ses chances de côté, il s'était infligé un long camp d’altitude avec trois semaines de préparation sur le volcan Teide, aux Canaries, et avait aussi fait l’impasse sur Milan-San Remo. Avec l’idée de briser son plafond de verre sur le Tour des Flandres (31 mars) et Paris-Roubaix (7 avril). Ce ne sera toujours pas pour cette année. Même si le communiqué de sa formation précise que la durée de son indisponibilité est "incertaine", sa participation au Giro devient également très incertaine.

A 29 ans, le Belge doit s’aligner pour la première fois de sa carrière sur le Tour d’Italie (du 4 au 26 mai), avec l’objectif de gagner plusieurs étapes, avant de couper en vue des Jeux olympiques de Paris, puis de faire la Vuelta (du 17 août au 8 septembre), là aussi une nouveauté pour lui.

Article original publié sur RMC Sport