Publicité

Cyclisme: "Je n'ai rien à dire à Marc", Démare en remet une couche sur sa colère envers Madiot

Cyclisme: "Je n'ai rien à dire à Marc", Démare en remet une couche sur sa colère envers Madiot

Le temps permet parfois d'effacer la douleur, mais dans le cas d'Arnaud Démare, elle est encore bien présente. En août dernier, le sprinteur picard avait quitté Groupama-FDJ en cours de saison pour rejoindre Arkéa-Samsic et mettre un terme à une situation intenable. Non-sélectionné pour le Tour de France sur fond de relations compliquées avec David Gaudu, il était parti avec amertume et il en veut encore à son ancienne équipe.

"La colère est toujours présente, mon incompréhension également, a-t-il expliqué dans un entretien accordé à Tout le Sport. J'ai toujours été professionnel, j'ai toujours mis en valeur cette équipe et je me suis senti trahi, pas reconnu pour tout ce que j'ai pu leur apporter. C'était dur de me dire que finalement, tout ce que j'ai pu faire, il n'y a pas de reconnaissance derrière."

"Politiquement, pour lui (Marc Madiot) c'est intéressant de dire ça"

Passé professionnel au sein de l'équipe de Marc Madiot, Arnaud Démare y a passé douze ans, remporté deux étapes du Tour de France, huit du Giro, trois titres de champion de France et un Monument, Milan-Sanremo. Mais en 2022 et 2023, il a été écarté de la sélection pour la Grande Boucle et c'est ce qui a précipité son départ. En juillet dernier, Madiot disait publiquement espérer que sa relation avec Démare redevienne ce qu'elle était.

"Politiquement, pour lui c'est intéressant de dire ça, souffle le Picard. Moi, non, je n'ai rien à dire à Marc. En douze ans, on ne m'a jamais dit: 'Arnaud, tout ce que t'as pu faire, bravo.' Mais Emmanuel Hubert (manager d'Arkéa), au premier coup de téléphone, c'est ce qu'il m'a dit: 'Tu peux être fier de tout ce que t'as fait, et j'aimerais que tu continues chez moi.' Je sens qu'ils sont fiers de m'avoir et j'ai envie de leur rendre."

Sous les couleurs d'Arkéa, Arnaud Démare a déjà gagné deux fois, sur le Tour de Vendée et Paris-Bourges. Il attend désormais de retrouver le Tour de France. "Arkéa n'a jamais gagné sur le Tour, moi je l'ai fait deux fois, rappelle-t-il. J'espère vraiment le refaire, je sais que j'en suis capable, ce sera l'objectif du mois de juillet pour l'équipe et moi." S'il y parvient, il tiendra alors sa revanche.

Article original publié sur RMC Sport