Cure de sébum : ne pas laver ses cheveux durant un mois, des expertes alertent sur cette pratique en vogue durant le confinement

C.L

Adieu shampoing, après-shampoing et autres masques. Pour une chevelure resplendissante il suffirait… de ne plus la laver. La cure de sébum fait fureur en cette période de confinement. Des expertes alertent sur les dangers sanitaires que présente de l’expérience.

Alors que le confinement se poursuit, les routines beauté, elles, s’adaptent. Il faut bien l’avouer, rester à la maison ne nous incite plus à nous maquiller, ni à faire souffrir nos cheveux avec des coiffures guindées. Serait-ce cela le vrai luxe en cette période anxiogène ? La pression se relâche pour nous inviter à un retour vers une beauté naturelle et minimale. C’est d’ailleurs ce qui a fait émerger une tendance : la cure de sébum. Les réseaux sociaux voient fleurir de nombreux posts de beautystas qui indiquent ne plus laver leurs cheveux. Non pas par manque d’hygiène… mais au nom de la beauté. En effet, la pratique veut qu’en stoppant tout lavage durant trente jours, les cheveux retrouveraient de leur superbe. Il s’agit alors de « réparer » la fibre capillaire abîmée par les shampoings à répétition, à l’aide du sébum qui se forme sur le cuir chevelu. L’idée ? Laisser se former le gras présent naturellement sur le scalp, puis le répartir et l’étaler sur toutes les longueurs, des racines aux pointes, grâce à un brossage régulier. Cela permettrait alors de nourrir et d’hydrater la fibre capillaire.

Cette étape a également pour vertu de retirer poussière, peaux mortes et autres résidus qui altèrent la santé du cuir chevelu. Par ailleurs, le brossage est couplé à un massage du cuir chevelu, qui vise à réactiver la circulation sanguine et ainsi faire remonter les nutriments qui nourriront le...

Lire la suite sur Femina.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :