Cryptomonnaie. Une armée de hackers finance le programme nucléaire nord-coréen

CNN (Atlanta)
·1 min de lecture

Selon un rapport des Nations unies, le régime de Kim Jong-un aurait détourné plus de 300 millions de dollars en cryptomonnaies pour payer ses missiles et maintenir son économie à flot en 2020.

La Corée du Nord a financé son programme nucléaire en 2020 grâce aux millions de dollars détournés par son “armée de pirates informatiques”, selon un rapport confidentiel des Nations unies auquel CNN a eu partiellement accès.

“Le document accuse le régime de Kim Jong-un de mener ‘des opérations contre les institutions financières et les bureaux de change virtuels’dans le but de financer des missiles nucléaires balistiques et de “maintenir à flot l’économie, en difficulté”, du pays, écrit la chaîne américaine sur son site. Les hackers auraient “volé des actifs virtuels pour une valeur de 316,4 millions de dollars (260,8 millions d’euros) entre 2019 et novembre 2020”, selon un pays membre des Nations unies, cité sans être nommé dans le rapport.

Paria international

Toujours selon ce rapport dont CNN a pu obtenir certains détails, la Corée du Nord produirait “des matières fissiles”, entretiendrait “des installations nucléaires” et moderniserait “son infrastructure de missiles balistiques” tout en poursuivant ses recherches de “matériel et de technologie pour ces programmes à l’étranger”.

Les ambitions nucléaires de la Corée du Nord ne sont pas nouvelles et le régime dictatorial ne s’est guère embarrassé du coût démesuré du développement d’un tel armement, pas plus que du “fait qu’une telle politique [l’] a transformé en paria international”.

À lire aussi: Tir de missile. La Corée du Nord teste Trump

Le rapport a été rédigé par le groupe d’experts des Nations unies sur la Corée

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :