Publicité

Crues : Météo France place en vigilance rouge l’Yonne et la Côte-d’Or

Deux départements, l’Yonne et la Côte d’Or, ont été placés en vigilance rouge pour « crues » par Météo France, ce lundi 1er avril.
Météo France Deux départements, l’Yonne et la Côte d’Or, ont été placés en vigilance rouge pour « crues » par Météo France, ce lundi 1er avril.

MÉTÉO - Les fleuves débordent de l’Ouest à l’Est. Deux départements, l’Yonne et la Côte-d’Or ont été placés en vigilance rouge pour « crues » par Météo France, dans son bulletin de ce lundi 1er avril à 16 heures. La vigilance est de mise jusqu’au mardi 2 avril minuit. Concernant l’Indre-et-Loire, en vigilance rouge ce week-end, le département est repassé en orange.

Crues : l’Indre-et-Loire et la Vienne toujours en alerte rouge, une personne disparue

Sept autres départements sont en vigilance orange ce lundi, également pour crues. Il s’agit de la Gironde, la Charente, la Charente-Maritime, la Dordogne, la Saône-et-Loire, le Gard et les Bouches-du-Rhône.

Plus de 500 personnes évacuées en Indre-et-Loire

Comme vous pouvez le voir sur la carte ci-dessous, la crue « majeure » concerne l’Armançon. Le pic de crue de ce cours d’eau est attendu en fin de journée, et pourrait approcher les valeurs historiques de janvier 1910, rapporte le prévisionniste Gaétan Heymes, sur X.

Quant à la Vienne, sa décrue a commencé lundi à Chinon (Indre-et-Loire), où la population a été appelée la veille à évacuer en raison de la montée des eaux.

Les intempéries en Indre-et-Loire ont entraîné la disparition d’au moins une personne en France : un kayakiste aperçu samedi après-midi en difficulté sur la Vienne, au niveau d’Aixe-sur-Vienne en Haute-Vienne. Il est toujours recherché.

Dans l’ensemble du département d’Indre-et-Loire, 562 personnes ont été évacuées depuis samedi à la mi-journée, dont 370 à Chinon, a indiqué à l’AFP la préfecture d’Indre-et-Loire, précisant qu’aucune autre évacuation n’est pour l’instant prévue. Selon le maire de Chinon, environ « une cinquantaine de foyers » n’ont pas souhaité quitter leur domicile.

Le préfet a annoncé « autoriser la réintégration des résidents de l’Ehpad »(Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), évacués sur la commune de l’Île Bouchard, en bord de Vienne, ainsi que le retour des habitants du quartier de Saint-Jacques, à Chinon.

À voir également sur Le HuffPost :

Le sable du Sahara, que l’on peut observer au printemps, a changé la couleur du ciel dans le Sud-Est

Dans les Alpes italiennes, les images impressionnantes d’un télésiège en pleine tempête