Publicité

Crues : l’Indre-et-Loire et la Vienne en vigilance rouge, une personne portée disparue

Une centaine de personnes ont été évacuées de leur logement en Indre-et-Loire en raison des crues de la Creuse et de la Vienne, qui sont cependant moins intenses que prévu, a annoncé la préfecture dimanche matin.

« Il y a eu des dégâts mais finalement il n’y a pas eu l’intensité que nous craignions (samedi) soir », a déclaré Patrice Latron, préfet de l’Indre-et-Loire au cours d’une conférence de presse.

Dans le département, 107 personnes ont été évacuées, dont les 73 résidents d’un Ehpad sur la commune de l’Île Bouchard, en bord de Vienne. Seize routes sont coupées sur le département, où 200 gendarmes et sapeurs pompiers sont mobilisés.

« Le bilan de la nuit, c’est de nombreuses habitations, des caves inondées » mais « pas de victimes », a résumé le préfet.

Une crue historique

Dans la Vienne, département placé en vigilance rouge pour les crues comme l’Indre-et-Loire, la rivière Creuse a atteint 6,78 m à la Roche-Posay, dépassant la crue historique de 1982. Elle devrait remonter en fin de matinée et s’approcher du record de 1896, a expliqué sur place un technicien de Vigicrues à l’AFP.

Sortie de son lit sur plusieurs dizaines de mètres, la rivière atteignait le sommet des panneaux de signalisation sur les routes menant à cette ville de 1.500 habitants, a constaté un photographe l’AFP. L’eau s’est engouffrée dans plusieurs maisons situées sur les berges, sans atteindre le centre-ville, plus en hauteur.

« J’habite à la Roche-Posay depuis les années 1960, je n’ai jamais...


Lire la suite sur ParisMatch