Publicité

Crues en Gironde: inondé, un hôpital ferme temporairement à Arès, des opérations reportées

L'hôpital privé Wallerstein d'Arès, en Gironde, est partiellement fermé jusqu'à ce lundi 12 février au soir, après avoir été partiellement inondé, en raison des crues survenues ces derniers jours, rapportent des médias locaux.

Jusqu'à une quinzaine de centimètres d'eau

Dimanche, l'hôpital se réveille les pieds dans l'eau, alors que quatre départements du Sud-Ouest du pays, dont la Gironde, sont situés en vigilance orange "crues" et "vagues-submersion".

L'eau a gagné le service des urgences, celui de chirurgie et de radiologie. Des pompiers ont été appelés sur place pour mener une opération de pompage dans la journée de dimanche.

Selon l'Agence France Presse, le niveau des eaux est monté jusqu'à une quinzaine de centimètres de haut au plus fort de la crue. Le plan blanc a dû être enclenché.

Une soixantaine d'opérations reportées

Le phénomène n'est pas sans conséquence pour les malades. Une dizaine de patients ont ainsi dû être transférés provisoirement au centre hospitalier d'Arcachon et toutes les opérations prévues ce lundi et mardi sont reportées, soit une soixantaine d'interventions, selon France Bleu. "Nous n’avons plus d’imagerie médicale", ajoute Bernard Judet de la Combe, directeur de l'hôpital, auprès de Sud Ouest.

"Notre urgence première a été, en collaboration avec l'hôpital, l'ARS (Agence régionale de santé, NDLR), les forces de sécurité et les pompiers, d'intervenir pour évacuer les urgences, mais également la chirurgie", explique le maire sans étiquette d'Arès Xavier Daney au micro de BFMTV.

"Ça a été fait rapidement de façon mécanique, puisque les ascenseurs étaient hors service. Les forces de gendarmerie sont venues épauler les sapeurs-pompiers pour monter les patients dans les étages", développe-t-il.

"Le phénomène s'est déjà produit il y a dix ans, mais jamais à ce niveau-là", déplore-t-il encore, auprès de France Bleu.

Une région fortement touchée

Les pompiers ont mené une douzaine d'interventions dans le bassin d'Arcachon dimanche matin, au plus fort de la marée. L'eau a débordé par endroits de 40 à 50 cm, selon Sud Ouest.

Toujours en Gironde, à Gujan-Mestras, trois personnes ont dû être secourues vers 5 heures du matin, après que leurs deux véhicules situés près du port ont été pris par les eaux.

À 9 heures dimanche matin, la hauteur des vagues avait atteint 4,4 m au Cap-Ferret, en Gironde, et 5,4 m à Saint-Jean-de-Luz, dans les Pyrénées-Atlantiques, selon Météo-France. L'ensemble des vigilances sont désormais levées ce lundi.

Article original publié sur BFMTV.com