Croissance. L’économie mondiale aura effacé les effets du Covid-19 fin 2022, selon l’OCDE

·1 min de lecture

L’OCDE a dévoilé lundi des prévisions en hausse pour la production mondiale. Le PIB devrait augmenter de 5,8 % en 2021 et de 4,4 % en 2022.

L’embellie est plus belle que prévu. L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a révisé à la hausse ses prévisions pour 2021 : la production devrait augmenter de 5,8 % cette année, alors qu’en décembre l’OCDE tablait sur 4,2 %. En 2022, une croissance de 4,4 % devrait “ramener la quasi-totalité de la planète au niveau d’activité prépandémie”, rapporte le Financial Times.

Cette “amélioration des perspectives économiques mondiales” donne aux gouvernements la latitude pour passer des aides d’urgence à “des mesures plus ciblées mettant l’accent sur l’investissement”, estime l’organisme économique.

Inégaux face à la reprise

L’OCDE met cependant en garde contre les inégalités face à cette reprise. Dans la plupart des économies développées, les niveaux de vie devraient rester “bien en deçà” des prévisions prépandémie, tout comme la production pour “beaucoup de pays européens dépendants du tourisme”. Aux États-Unis en revanche, le plan de relance devrait accélérer le redémarrage. La Chine et, “dans une moindre mesure, l’Allemagne” profiteront de l’embellie. Côté marchés émergents, la situation reste fragile. L’OCDE revoit à la baisse ses prévisions pour l’Inde, où la “production sera inférieure de près de 10 %” par rapport à ses projections prépandémie.

À lire aussi: Économie. Le retour accéléré de la croissance en 2021 sera porté par le

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :