Crise. Ukraine : dernier ballet diplomatique entre Washington et Moscou

·1 min de lecture

Le secrétaire d’État américain rencontrera vendredi son homologue russe à Genève, avec l’espoir ténu de désamorcer la crise ukrainienne après un dernier ballet diplomatique européen. La Maison-Blanche a averti mardi qu’une attaque de Moscou pouvait survenir “à tout moment”.

“Le sommet de la dernière chance ?” s’interroge Le Temps. “Alors que beaucoup d’experts craignaient des bruits de bottes en Ukraine en raison de l’échec des différentes rencontres de la semaine dernière […], tout n’est pas sans espoir. Mais les discussions demeurent extraordinairement compliquées”, observe le quotidien suisse.

La porte diplomatique a beau rester entrouverte, Washington ne cache pas son inquiétude. “De notre point de vue, la situation est extrêmement tendue”, a insisté mardi la porte-parole de la Maison-Blanche, Jen Psaki. “Nous sommes à un stade où la Russie pourrait lancer à tout moment une attaque contre l’Ukraine.”

The Guardian souligne que les tensions ne sont pas retombées depuis l’échec des discussions entre Moscou et les Occidentaux, “avec des mouvements de troupes russes et d’armement lourd vers l’ouest et la Biélorussie”, officiellement pour des exercices militaires conjoints des armées russe et biélorusse.

Un responsable de l’Otan a assuré au quotidien britannique que l’organisation “n’avait pas été informée des exercices militaires russes en Biélorussie” et que le nombre de soldats déployés était “bien supérieur à celui observé lors d’un exercice normal”.

Les Occidentaux, qui s’inquiétaient déjà des quelque 100 000 soldats russes massés à proximité de la frontière ukrainienne, doivent maintenant envisager l’hypothèse d’une invasion de l’Ukraine par sa frontière biélorusse.

Voie diplomatique

En résumé, “le tableau général ukrainien est plutôt sombre, alors que les

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles