Crise. Plan de relance européen : les grandes économies de l’UE “ont haussé le ton”

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

En présentant conjointement leurs plans de relance avant la date limite du 30 avril, la France, l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie ont envoyé un message d’unité tout en mettant la pression sur les autres États membres pour ne pas retarder l’arrivée des fonds, analyse la presse européenne.

Le message politique était clair. Mardi 27 et mercredi 28 avril, les quatre grandes économies européennes – la France, l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie – ont présenté conjointement leurs plans de relance respectifs, qu’ils soumettront à la Commission européenne avant la date limite, fixée au vendredi 30 avril.

Si l’unité européenne est mise en avant, “l’urgence était le message de fond”, observe El Economista, quotidien économique basé à Madrid. Les quatre grands États membres “ont haussé le ton, […] par la voix de leurs tout-puissants ministres des Finances”, complète le journal.

À lire aussi: Économie. Plan de relance européen : les États membres rendent leur copie

“L’argent doit commencer à circuler avant la fin de l’été”, a maintenu le ministre des Finances français, Bruno Le Maire, mardi 27 avril. Pour surenchérir, son homologue allemand, Olaf Scholz, “a mis la pression sur les autres pays” en les invitant à présenter leurs projets de relance au plus vite, ajoute El Economista.

Pour l’hebdomadaire Politico, le duo franco-allemand a une nouvelle fois fait étalage d’“une

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :