Crise migratoire : quel bilan pour les accords du Touquet vingt ans après ?

© Christopher Furlong/Getty Images via AFP

Samedi sera célébré le 20e anniversaire de la signature des accords du Touquet. Pour quel bilan ? Aujourd’hui, la route maritime entre la France et l’Angleterre est l’une des plus empruntée au monde. Malgré les conditions météorologiques souvent difficiles, les migrants sont toujours plus nombreux à entreprendre la traversée à bord d’embarcations de fortune. En 2022, le record du nombre de traversées a été atteint avec 45 756 débarquements décomptés au Royaume-Uni. Depuis le début de l’année, ils sont déjà 991 à avoir tenté le voyage. Les drames survenus dans la Manche sont pourtant légion. Le 24 novembre, 27 personnes avaient péri dans le naufrage de leur bateau, remportant ainsi le triste record du plus important bilan humain jamais enregistré dans une traversée. Au total, depuis la signature du traité, plus de 300 personnes sont mortes à la frontière.

En quoi consistent ces accords ?

Le 4 février, 2003, le Premier ministre britannique Tony Blair et le président français Jacques Chirac signent à l’occasion du 25e sommet franco-britannique les accords du Touquet dans l’optique de réguler le flux de migrants clandestins qui tentent de rejoindre le Royaume-Uni depuis Calais. Ces accords viennent entériner le démantèlement du camp d’accueil temporaire de Sangatte (Pas-de-Calais), débordé par l’afflux de migrants et régulièrement décrié par les associations pour ses conditions de vie impossibles qui apparentent Sangatte à un « camp de rétention ».

À lire aussi Crise...


Lire la suite sur LeJDD