Publicité

Crise en mer Rouge : quel impact sur l'industrie automobile ?

Les problèmes d'approvisionnement continuent pour les constructeurs automobiles en Europe. En cause, les attaques des rebelles Houthi du Yémen contre des navires en mer Rouge, qui perturbent fortement les livraisons de pièces et de matières premières pour les usines européennes.

Une partie du trafic maritime doit être détourné par le Cap de Bonne Espérance, entraînant des retards de livraisons et même des interruptions momentanée de l'activité pour les sites industriels.

Tesla a déjà annoncé une suspension de production de deux semaines jeudi dernier dans son usine berlinoise et Volvo est également impacté.

Volvo aussi touché par les perturbation en mer Rouge

Les perturbations dans le canal stratégique de Bab el-Mandeb, situé plus au sud du canal de Suez, ont conduit le constructeur automobile suédois Volvo à arrêter temporairement la production dans son usine belge de Gand. La production est stoppée depuis lundi et devrait reprendre jeudi, à annoncé une porte-parole de l'entreprise.

Conséquence directe des attaques en mer Rouge, la livraison des boîtes de vitesses subit des retards. Les bateaux doivent être détournés, ce qui entraîne une interruption momentanée de l'arrivage des composants nécessaires à la production.

Selon la porte-parole, l'arrêt de la production ne devrait pas avoir de conséquences sur les livraisons aux clients. Les objectifs de production de l'entreprise ne seraient pas non plus affectés par cette interruption.

Tesla arrête...Lire la suite sur Autoplus