Crise des sous-marins : la sortie de crise « prendra du temps », prévient Le Drian

·1 min de lecture
Antony Blinken et Jean-Yves Le Drian, en juillet 2021.
Antony Blinken et Jean-Yves Le Drian, en juillet 2021.

La sortie de crise entre la France et les États-Unis va prendre du « temps » et demander « des actes », a affirmé jeudi 23 septembre 2021 le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, à son homologue américain, Antony Blinken, lors d?un entretien bilatéral à New York. Le ministre français a « rappelé qu?une première étape avait été franchie lors de l?appel des deux présidents (Joe Biden et Emmanuel Macron mercredi), mais a constaté que la sortie de crise entre nos deux pays prendrait du temps et requerrait des actes », indique un communiqué de son ministère.

La rencontre, qui a eu lieu dans les locaux de la mission diplomatique française auprès de l?ONU, au 44e étage d?un immeuble new-yorkais, a duré environ une heure. Elle s?est tenue dans la plus grande discrétion, à l?abri des micros et des caméras, et la mission a refusé tout commentaire. En privé, Jean-Yves Le Drian s?était montré ces derniers mois souvent élogieux à l?égard de son homologue américain, un francophile et francophone ayant vécu adolescent en France. Depuis le début de la semaine, le ministre français, après des mots très durs à l?égard des États-Unis dans la crise des sous-marins australiens, avait jusqu?alors refusé tout entretien bilatéral avec Antony Blinken en marge de l?Assemblée générale de l?ONU, à laquelle les deux responsables participent cette semaine à New York.

Rétablir une confiance

Joe Biden et Emmanuel Macron ont tenté mercredi de rétablir une confiance durement ép [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles