Crise des sous-marins : l'Elysée s'agace de la fuite d'un SMS de Macron au Premier ministre australien

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dans un SMS envoyé deux jours avant l'annonce d'un pacte entre l'Australie et les États-Unis, le président français semblait s'interroger sur la faisabilité de l'accord.

La crise diplomatique entre la France et l'Australie ne risque pas de s'arranger. Quelques semaines après la rupture d'un contrat portant sur la vente de sous-marins, la presse locale australienne a diffusé en début de semaine un SMS qui aurait été envoyé par Emmanuel Macron au Premier ministre australien Scott Morrison.

"Dois-je m’attendre à de bonnes ou mauvaises nouvelles pour nos ambitions communes en matière de sous-marins?", aurait ainsi écrit le président de la République selon le Daily Telegraph.

Selon la presse locale, cette courte interrogation, quelques jours avant l'annonce de la fin du contrat, serait la preuve qu'Emmanuel Macron avait un doute quant à la faisabilité des contrats. 

Ce mardi, l'entourage d'Emmanuel Macron a confirmé auprès de BFMTV l'existence de ce message, et dénoncé des "méthodes très inélégantes" qui "ont un impact sur la confiance entre les deux pays." Auprès du Parisien, l'Elysée a également souligné que le SMS était l'illustration que le chef d'État "ne savait pas où en étaient les discussions."

"Je sais"

Cette divulgation intervient deux jours après que Emmanuel Macorn a violemment tancé le Premier ministre australien. "Je sais" que Scott Morrison m'a menti, avait-il déclaré.  

"J'ai beaucoup de respect pour votre pays et beaucoup de respect et d'amitié pour votre peuple", a-t-il poursuivi, mais "quand on a du respect, on doit être deux et se conduire conformément à ces valeurs". 

Emmanuel Macron s'était entretenu jeudi avec le Premier ministre australien pour la première fois depuis la crise provoquée par l'annonce mi-septembre d'une nouvelle alliance entre les Etats-Unis, l'Australie et le Royaume-Uni, baptisée Aukus, qui a torpillé le mégacontrat de sous-marins français. 

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Rencontre Biden/Macron : J.Biden reconnaît une "maladresse" sur l'affaire des sous-marins :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles