Crise en Guadeloupe: une cinquantaine d'agents du GIGN et du Raid envoyés en renfort

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Gérald Darmanin, devant Sébastien Lecornu, s'exprime samedi 20 novembre 2021 depuis le ministère de l'Intérieur - BFMTV
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le ministre de l'Intérieur s'est exprimé à la suite d'une cellule de crise interministérielle qui s'est tenue à Beauvau ce samedi soir.

La Guadeloupe va bénéficier en tout d'un renfort de 2200 policiers et gendarmes a annoncé Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, ce samedi soir à la sortie de la cellule interministérielle convoquée après plusieurs jours de violences en Guadeloupe, qui a pour origine la mobilisation anti-pass sanitaire.

Ils "arrivent dans les prochaines heures" a précisé Gérald Darmanin. Parmi eux seront présents "notamment une cinquantaine d'agents du GIGN et du Raid", a-t-il ajouté.

La cellule interministérielle, présidée par Gérald Darmanin, s'est déroulée aux côtés de Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer.

Le ministre de l'Intérieur a souligné la volonté de réaffirmer "la fermeté de l'Etat" sur une île en proie aux émeutes. 

Une réunion lundi soir avec les élus guadeloupéens

31 interpellations et 31 gardes à vues ont été réalisées ces derniers jours en lien avec les émeutes, a indiqué Gérald Darmanin, dénonçant "ceux qui s'en prennent aux policiers et aux gendarmes, aux biens publiques et privés". Le ministre de l'Intérieur a également évoqué des "tirs à balles réels" contre les forces de l'ordre, ainsi que des "pillages" survenus ces derniers jours. 

Sébastien Lecornu a de son côté annoncé qu'une réunion aura lieu lundi soir entre le Premier ministre et les parlementaires et présidents des assemblées de la Guadeloupe, ainsi qu'avec le ministre de la Santé Olivier Véran et le ministre des Outre-Mer lui-même, "à (la) demande" des élus guadeloupéens.

Vendredi, l'État avait déjà réagi en instaurant un couvre-feu entre 18 et 5 heures jusqu'au 23 novembre. Plus tôt dans la journée, le gouvernement avait décidé d'envoyer "dans les prochains jours" 200 policiers et gendarmes pour renforcer les forces de l'ordre, alors que les violences et les blocages se multiplient. 

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Guadeloupe: tension accrue après une nouvelle nuit de violences malgré le couvre-feu

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles