Publicité

Crise à Gaza : une embarcation contenant de l’aide alimentaire « prête » à quitter Chypre

INTERNATIONAL - « Une goutte d’eau dans un océan de besoins », mais une goutte d’eau indispensable. Dans le port de Larnaka à Chypre, deux ONG se préparent à envoyer vers Gaza un bateau chargé de 200 tonnes de nourriture. Comme vous pouvez le voir dans notre vidéo en tête d’article, il s’agit de la première cargaison destinée à ce territoire dévasté par la guerre qui circulera dans le couloir humanitaire maritime que la Commission européenne espère voir s’ouvrir ce week-end.

Guerre Israël-Hamas : Ce que le début du ramadan fait craindre pour Gaza

« Tout sera prêt aujourd’hui pour pouvoir partir », a déclaré ce samedi 9 mars Laura Lanuza, la porte-parole de l’ONG espagnole Open Arms, partenaire dans ce projet de l’ONG américaine du chef cuisinier hispano-américain José Andrés, World Central Kitchen (WCK). « Tout dépendra de l’arrivée des autorisations et des permis, nous ne savons pas si cela sera aujourd’hui ou demain », précise-t-elle.

Les autorités israéliennes et chypriotes ont autorisé le principe de cette opération. WCK « a déjà des gens à Gaza » depuis le début de la guerre et l’ONG est en train de « construire une jetée » pour pouvoir décharger la cargaison une fois le bateau arrivé sur le territoire côtier, a dit la porte-parole d’Open Arms qui n’a pas souhaité indiquer où celle-ci était en train d’être érigée « pour des raisons de sécurité ».

« Nous devons faire plus »

World Central Kitchen précise toutefois que cette aide ne sera pas suffisante. « C’est seulement une goutte d’eau dans un océan de besoins. Nous devons faire plus. Nous devons veiller à ce que davantage de camions puissent circuler. Cela devrait être une solution très simple », a alerté le président de l’association, Jeff Storobinsky, au micro de la chaîne américaine CNN.

Au cours d’une visite vendredi à Chypre, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, avait indiqué que l’ouverture d’un couloir maritime humanitaire vers la bande de Gaza pourrait se faire « avec un peu de chance ce dimanche ».

Outre-Atlantique, le président américain, Joe Biden, a de son côté indiqué avoir ordonné à son armée de construire une « jetée temporaire » à Gaza pour permettre l’arrivée d’« aides massives » par voie maritime.

À voir également sur Le HuffPost :

8 mars : à Paris, tensions entre militants pro-Israël et pro-Palestine lors de la marche pour les droits des femmes

Guerre Israël - Hamas : à Gaza, un largage d’aide humanitaire fait cinq morts