Criminalité. Malgré la pandémie, les narcos mexicains plus actifs que jamais

Animal politico (Mexico)
·1 min de lecture

Les restrictions dues au Covid-19, par exemple en matière de déplacements, n’ont pas empêché les trafiquants de drogue mexicains de connaître une nouvelle année faste, si l’on en croit les derniers chiffres publiés par les autorités fédérales.

Augmentation du nombre de plaintes et d’enquêtes, hausse des saisies de cocaïne et d’armes… En 2020, les crimes et délits liés au trafic de drogue n’ont pas été freinés par la pandémie, au contraire, si l’on en croit les derniers chiffres qui viennent d’être rendus publics par les autorités judiciaires et militaires du pays.

À lire aussi: Crise sanitaire. Les hôpitaux de la ville de Mexico arrivent à saturation

“Les chiffres des autorités mexicaines montrent que, contrairement à une tendance à la baisse pour d’autres infractions telles que les cambriolages, la crise sanitaire n’a pas ralenti les activités liées au narcotrafic”, écrit Animal Político.

Le site d’information reprend entre autres les données diffusées par la Fiscalía General de la República (FGR) – le Ministère public général de la République –, une autorité judiciaire indépendante. La FGR a lancé, pour l’année 2020, entre 21 et 22 nouvelles enquêtes quotidiennes liées au trafic de drogue.

Une quatrième année de hausse

Un chiffre qui, par ailleurs, précise Animal Político, “est en hausse pour la quatrième année consécutive […] une hausse supérieure à 25 % entre 2016 et 2020”. Le chiffre se réfère à tout ce qui peut être lié à des délits ou des crimes en rapport avec la drogue qui touchent particulièrement ce pays, “production, trafic, transport, stockage, revente…”.

À lire aussi: Vidéo. Le “

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :